DAKARACTU.COM

Serigne Mbaye Thiam veut s’attaquer aux pratiques qui grèvent les indemnités de déplacement


Serigne Mbaye Thiam veut s’attaquer aux pratiques qui grèvent les indemnités de déplacement
Le ministère de l’Education compte s’attaquer aux pratiques qui grèvent les indemnités de déplacement et retardent leur paiement ainsi qu’au déficit de professeurs noté dans certaines localités, du fait de leur concentration en surnombre dans d’autres, a annoncé Serigne Mbaye Thiam. Serigne Mbaye Thiam, selon qui le gouvernement réfléchit aussi au plus haut niveau, sur les retards de salaires qualifiés d’ ‘’injustifiables’’, invite la communauté éducative à ‘’accepter de payer le prix’’ des ruptures que le gouvernement veut mener dans le secteur et qui demandent du courage.

‘’Pour ce qui est du déficit d’enseignants lié à des départs, nous avons la détermination de régler ce problème’’, a noté M. Thiam lors d’un CRD spécial lundi à Tambacounda.

C’est dans cette optique qu’ ‘’une mission d’identification des déficits et des surnombres a été dépêchée dans tes les IEF (inspections d’éducation et de formation) et dans toutes les IA (inspections d’académie), école par école’’.

Sur la base des surnombres constatés dans certains établissements, des redéploiements s’imposent, a-t-il dit, relevant les ‘’réticences de la communauté éducative’’ sur cette question.

Pour Serigne Mbaye, tous les acteurs de l’éducation, syndicalistes et parents d’élèves y compris, notamment des régions souffrant de déficit comme Tambacounda doivent se prononcer pour soutenir l’action du gouvernement dans ce sens, et en faveur du respect du droit à l’éducation pour tous les enfants du pays.

‘’Quand, dans un département, 140 [enseignants] quittent alors qu’il n’y a que dix qui arrivent’’, il y a problème, a-t-il relevé, faisant allusion à la complainte du député de Bakel Samba Koïta. Le député Ibrahima Sall avait également indiqué avoir répertorié 9 villages sans écoles au terme d’une tournée dans cette zone ‘’point final du Sénégal’’.

Pendant ce temps, à Dakar, il y a ‘’des écoles de 12 classes, 12 maîtres titulaires, 8 ou 10 suppléants’’, des établissements avec tellement de surveillants qu’ils se relayent chaque semaine, a déploré M. Thiam, notant que ces derniers, appuyés en cela par les syndicats, ne veulent pas quitter leur poste.

‘’Les ruptures que nous voulons faire dans ce pays, on ne peut les faire que si on a le courage de les mener, mais les gens ne sont pas prêts à payer le prix de ce ruptures-là’’, a souligné l’officiel, dénonçant une ‘’complicité par la loi du silence’’.

La résorption des déficits d’enseignants permettra de réduire les classes multigrades liées au manque de personnel, a noté Serigne Mbaye Thiam.

‘’En ce qui concerne les indemnités, on a des difficultés liées au volume’’, a signalé M. Thiam, indiquant que cela est du à la propension des inspections de façon générale à envoyer aux examens plus de professeurs que nécessaire. ‘’Dans un jury où il faut quatre profs de français, on en amène dix’’, a-t-il dit, parce qu’au Sénégal quand il s’agit de problèmes d’argent, si vous n’amenez pas quelqu’un, il pense que vous êtes contre lui’’.

''La région de Tambacounda présente moins de difficultés que d’autres comme Kolda'', a signalé Thiam. Le reliquat d’une soixantaine de millions sera bientôt payé, a assuré l’inspecteur d’académie Alioune Ndiaye.

‘’Nous allons assainir’’, a promis le ministre, ajoutant ‘’qu’on ne dise pas que le ministère est en train de serrer les vis’’. Il a dit préférer ‘’payer exactement’’ la somme due, plutôt que de contracter une dette qu’il ne peut éponger, du simple fait que des effectifs pléthoriques ont été employés, et que cela se répercute sur le quantum horaire.

Concernant son approche de management, M. Thiam a assuré : ‘’On ne m’entendra jamais polémiquer avec les agents de l’Etat, jeter l’opprobre sur les syndicalistes’’. L’Etat a le devoir de les protéger, a-t-il rappelé.

APS
Dakaractu2




Mardi 9 Avril 2013
Notez


1.Posté par tals le 09/04/2013 21:27
Vous etes sur la bonne voie M, le Ministre, Les problemes ont ete bien identifies et les solutions preconisees pertinentes, Dans ce pays, si on n'a pas le courage de prendre les bonnes decisions. on n'ira nulle part, L'autre probleme majeur et qui motive la plus part des debrayages, est le . A ce propos, il s'agit simplement d'appliquer la loi qui interdit a l'agent de l'etat d'exercer une autre activite remuneree, Cela contribuerait a moraliser le secteur, a combattre la creation anarchique et sauvage d;etablissements prives et a donner l'opportunite a beaucoup de diplomes chomeurs d'avoir un emploi. Comme le dit le Ministre, la loi du silence sur la crise scolaire doit etre rompue et les pouvoirs publics doivent sentir que toute la population est derriere elles pour qu'enfin cessent les derives,



Dans la même rubrique :