Serigne Mbacké Ndiaye, candidat à la Présidence du Conseil Régional de Thiès : « Les erreurs énormes que le régime est en train de commettre… »

Candidat des libéraux pour la Présidence du conseil régional de Thiès Serigne Mbacké revient dans cet entretien réalisé en commun avec une journaliste de l’Obs, un journaliste de la Tribune et votre serviteur sur ces projets pour cette région et aussi ses souteneurs. Une occasion pour parler aussi du PDS et de son « fameux congrès » qui tarde à s’organiser, ainsi que du poids politique qu’est en train de prendre le fils de l’ancien Chef d’Etat Karim Wade.


Serigne Mbacké Ndiaye, candidat à la Présidence du Conseil Régional de Thiès : « Les erreurs énormes que le régime est en train de commettre… »
DAKARACTU.COM Qu’est-ce qui motive votre candidature à la Présidence du CR?

Je suis candidat parce que investi par le groupe libéral. Quand on perdu le pouvoir certaines personnes nous ont quitté, on m’a dit que je devais rencontrer les élus du PDS qui étaient au niveau du conseil. Aprés la disparition du Président on s’est retrouvé autour du conseil du bureau et quand on est arrivé à la décision on a choisi mon profil. Je n’ai jamais eu de problèmes avec eux et j’entretien les meilleures relations politiques avec toute le monde et on a pensé que cela peut être un atout majeur. Aussitôt j’ai écrit à plusieurs autres forces pour leur demander de me soutenir parce que le Conseil régional a un rôle extraordinaire à jouer. Je suis dans l’opposition et j’entends y rester. J’y vais pour gagner pas pour faire quelque chose, je ne suis pas superstitieux. C’est ainsi que j’ai saisi certains leaders de parti ou conseils pour leur demander de porter ma candidature (Idrissa Seck, Matabara Diop ; Decroix etc.) depuis lors ils travaillent autour de cette question.

Avez-vous obtenu des réponses d’Idrissa Seck ?

Jusqu’à présent je n’ai pas eu de réponses de la part de Idrissa Seck, je ne me focalise pas sur Idrissa Seck ou un autre, parce le premier acte à poser c’est de réconcilier l’Etat avec la région de Thiès. Il ne faut pas que l’on n’oublie que la collectivité locale est un démembrement de l’Etat et de ce point de vue on a de réelles potentialités dans la région qui doivent nous permettre de développer cette coopération décentralisée ou internationale. Malheureusement elles ne sont pas exploitées. Maintenant il y a diverses manières de répondre, Mamadou Diop Decroix ou Djibo ka m’ont dit que ce n’était pas la peine de leur écrire, de ce point de vue cela ne pose pas problèmes. Mais pour Idy il n’a pas réagi par contre il y a une réaction de fait parce qu’il a présenté un candidat, cela veut dire qu’il ne soutient pas notre candidature. Mais on a des chances énormes.

Quels sont vos projets pour cette région ?

Quand on était à la Présidence de la République j’avais proposé au Chef de l’Etat, Me Wade, la création de « club Sénegal » qui avait comme objectif de soutenir toutes initiatives sportives, mais ce projet avait été abandonné. Je suis en train de le réactualiser l’idée et de créer un fonds pour soutenir le sport et la culture, parce en terme de sport nous avons des potentialités énormes dans la région. Beaucoup d’artistes qui se produisent à Dakar sont de Thiès, ce fonds permettrait d’impulser donc le sport et la culture. Et un autre fonds serait chargé du volet social et de l’insertion des jeunes, si ces fonds sont créés on va pouvoir chercher les financements. Avec les industries dans la région, c’est bizarre que l’on ne puisse pas trouver le « Link » entre la région et ces entreprises régionales pour son développement. Maintenant on va demander à des juristes de réfléchir sur la question et voir la faisabilité. En termes de personnes ressources on ne peut pas avoir dans une région un ancien ministre comme Hadjibou Soumaré et les fonctions qu’il occupe actuellement ou Ablaye Diop avec les réseaux qu’ils ont et ne pas les exploiter. S’y ajoute des personnalités comme les Ousmane Tanor Dieng, les Moustapha Cissé de Pire, Serigne Abdoul Aziz Al Amine, si nous ressemblons toutes ces personne autour de quelque chose, cela permettrait de faire décoller la région.

Sur un autre plan qu’est ce qui retarde le congrès du PDS ?

Ce qui retarde ce congrès ce sont les priorités, c’est par exemple l’arrestation de nos frères, il faut que l’on arrive à leur libération. Le pouvoir avait pensé que leurs arrestations seraient un moyen de bloquer le parti mais ce n’est pas le cas. Aujourd’hui Karim Wade est en prison le pouvoir est entrain d’en faire un monstre et de travailler à leur propre destruction. Quand il le convoquait il y a certaines banques londoniennes qui s’organisaient pour le mettre à la tête de leur Holding. C’est quelqu’un qui vaquait à ses occupations il l’amène maintenant au Sénégal pour en faire un centre de gravité ce sont des erreurs énormes que le régime est en train de commettre.

Vous avez suivi l’anniversaire de l’Apr et tous les commentaires qui ont suivi, comment avez-vous appréciez cette fête ?

J’ai été choqué lors de cet anniversaire de voir des gens jeter de l’argent. Il faut se respecter. Même si c’est 100 Francs CFA il faut le respecter. Pour le reste, on nous reprochait de gaspiller de l’argent sans preuve. Si nous nous le faisions d'une certaine manière il y avait une suite logique à notre démarche, les choses marchaient et l’argent circulait. Mais si vous allez là où on fait les « échanges de devises » il y a des « dollars », des « euros » mais pas de « Francs CFA ». Il n’y pas d’argent dans ce pays, alors si vous jetez de l’argent par terre c’est comme si vous narguez des gens. S’ il dit (NDLR Moustapha Cissé Lo) j’aide tout le monde c’est bien, mais il y a une façon de le faire. Ce contexte où les gens sont fatigués est très inapproprié pour jeter de l’argent. Ce qui s’est passé au «King Fahd » n’est pas un fait divers mais est plutôt très grave et j’espère que le Président Macky sall va prendre les mesures à la hauteur de cette affaire.

On dit que vous avez épousé votre ancienne garde du corps

C’est totalement faux je ne veux même pas aborder ces genres de question-là. Les Sénégalais aiment les « on m’a dit » mais pour cette question ce n’est même pas vrai.
Lundi 9 Décembre 2013
Dakar actu




1.Posté par GUEWEL le 09/12/2013 10:31
Serigne, cette forme de campagne ne prospère pas.Cissé LÔ a distribué des billets d'une certaine manière et certains ont fustigé -GASSI-Ce geste n'a aucune autre signification;il a fait dans dans certaines soirée ,tout sim-ple-ment.

2.Posté par abo le 09/12/2013 10:57
ce monsieur ne respecte pas les sénégalais et les thiessois. depuis 2009, date à la quelle il a été élu comme conseiller régional, il n'a participé à aucune cession. il attend la chute de wade et le décès de Idrissa Camara pour revenir au conseil et amerder les gens.
il aurait du être exclu depuis longtemps.

3.Posté par barro le 11/12/2013 10:12
Mbande kate leu rek. C'est un tonneau vide qui fait trop de bruit.



Dans la même rubrique :
Souvenir PA DIENG 1 AN

Souvenir PA DIENG 1 AN - 25/04/2017