Serigne Bassirou Guèye : « Je félicite Me El hadj Amadou Sall d’avoir reconnu ses erreurs … »


Serigne Bassirou Guèye : « Je félicite Me El hadj Amadou Sall d’avoir reconnu ses erreurs … »
Le Procureur de la République, Bassirou Guèye qui réagissait suite aux propos de Me El Hadj Amadou Sall dans l’émission Objection de la « Sud Fm », a  révélé que le coordinateur adjoint du PDS Oumar Sarr, était désormais passible de 7 ans de prison pour les délits de diffusion de fausses nouvelles et de faux et usage de faux en écritures privées pour lesquels il est poursuivi.
« Les conséquences qui peuvent découler de la fin de l’instruction sont des peines de 5 ans de prison et 2 ans pour les délits pour lesquels il est poursuivi. Pour le moment c’est ce que l’on retient, et même son avocat a ajouté que le délit d’offense au Chef de l’Etat peut être ajouté au chef d’accusation. Mais nous allons voir ce qu’il en est. »
Selon Serigne Bassirou Guèye, en outre l’instruction va se poursuivre jusqu’à ce que le doyen des juges conclue son enquête, « on ne peut pas le forcer à limiter les délais », fera t-il savoir.
 
« Je félicite Me El hadj Amadou Sall… »
 
Le Procureur a profité de ce temps d’antenne pour railler un peu l’avocat du PDS qui selon lui aurait reconnu au cours de la même émission qu’Oumar Sarr pouvait être poursuivi puisque son immunité parlementaire est levée. « Je félicite Me El Hadj Amadou Sall, parce qu'il disait que Oumar Sarr ne pouvait être poursuivi à cause de son immunité. Je l’ai écouté aujourd’hui dans une émission de près d’une heure de temps, il a changé sa version des faits. Il accepte le fait que Oumar Sarr peut être poursuivi, mais en indiquant que c’est la manière qui pose problème. Je pense qu’il y a toujours méprise intentionnelle de sa part, puisque c’est un grand avocat, il sait ce que c’est un flagrant délit et un délit flagrant. Il avait évoqué l’immunité, aujourd’hui il parle de flagrant délit, je suis sûr que demain encore il changera encore de disque... »
 
Dimanche 27 Décembre 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Bétenty, l'abattue

Bétenty, l'abattue - 27/04/2017