Serigne Amadou Niass, fils du défunt Khalif de Léona Niassène : “Mon père m'a dit que l'heure de son départ a sonné...”


La disparition du Khalife de Léona Niassène a plongé les talibés dans la consternation. Prise d'assaut par des talibés qui ont rallié Léona Niassène dès qu'ils ont appris la triste nouvelle, la concession du défunt Khalif ne désemplit pas. Ses fils se chargent de l'accueil. L'un d'entre eux est assis dans un fauteuil installé dans la cour. Malgré les circonstances douloureuses, Serigne Amadou Niass accepte avec philosophie le rappel à Dieu de son père. Très accueillant, il a toujours le mot qu'il faut pour consoler les fidèles qui semblent ne plus savoir à quel guide se fier. Mais ce proche parmi les proches a déjà eu sa dose pour avoir partagé les derniers moments du Khalife sur terre. “Depuis qu'il est alité, je suis à son chevet. J'ai pris congé de mes épouses pendant six mois pour me consacrer uniquement à mon père qui ne cessait de faire appel à mes services”, témoigne Serigne Amadou Niass. Selon qui, Cheikh Ibrahima Niass avait déjà vu sa mort. “Il n'y a pas quinze jours, il m'a fait savoir qu'il était temps pour lui de partir. Il m'a révélé le nombre d'années qu'il doit vivre”, renchérit notre interlocuteur qui retient du défunt un “homme affable”. “Il accordait une déférence sans commune mesure à ses invités et peu importe leur rang social. Tout autant, il n'était pas facile à impressionner”. Serigne Amadou Niass nous a aussi confié n'avoir jamais connu un homme aussi généreux que son père. Le fils du défunt Khalife de Mame Khalifa Niass de nous apprendre dans la foulée que son père avait fait de la construction de la mosquée de Léona Niassène sa priorité. Il voulait tellement voir ce lieu de culte sortir de terre qu'il en avait formulé la demande auprès de son Seigneur. Un vœu exaucé puisque la mosquée a été inaugurée avant qu'il ne soit rappelé à Dieu. Et pour lui rendre hommage, sa famille l'a enterré à proximité de la maison de Dieu.
Samedi 11 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :