Serigne Abdou M’backé Dame Attah : “Serigne Saliou avait décliné l’offre d’un statut spécial parce que…”


Serigne Abdou M’backé Dame Attah : “Serigne Saliou avait décliné l’offre d’un statut spécial parce que…”
DAKARACTU.COM Fils de Serigne Dame Abdourahmane M’backé dit Serigne Dame Atta, lui-même khalife de Serigne Ibrahima M’backé Ibn Serigne Touba, Serigne Cheikh Abdou M’backé fait partie de ceux qui pensent que nul ne pourra empêcher Touba d’avoir son statut spécial.
Dans l’interview exclusive qu’il nous accorde, le chef religieux revient sur la position d’alors de Serigne Saliou et estime que le Sénégal est victime de sa Constitution qui est loin de refléter la volonté réelle du peuple. 
 
Pourquoi l’urgence de vous adresser à Dakaractu ?
Parce que je pense que l’heure est grave et au rythme où vont les choses, le pire risque de nous arriver. Je parle en tant que citoyen Sénégalais qui veut que la paix soit conservée dans ce pays. Et la paix ne peut être conservée que par la manifestation de la vérité et la tenue d’un langage de vérité.
 
Il y a donc des mises au point que vous voulez faire!
Oui ! D’abord, par rapport à la parité. Je tiens à dire que les décisions du Khalife ne sont pas étrangères à l’Islam et à la culture mouride.
Ici à Touba, tout le monde doit savoir que nous ne connaissons pas ce milieu où hommes et femmes sont ensemble pour discuter de choses. Que toutes les associations ou autres commentateurs se le tiennent pour dit. Chez nous, les femmes et les hommes ne partagent pas le même milieu. Par conséquent, la question de la parité ne se pose pas ici. Ce n’est pas une loi qui nous fera renier notre héritage. Ce débat sur le caractère non paritaire a glissé vers une polémique regrettable du statut spécial de Touba et chacun y est allé de ses commentaires. Chacun en a profité pour montrer son antipathie à la vile de Touba. Et tout le monde sait que le Khalife ne répond jamais à ces genres de sarcasme.
 
Justement, le Khalife n’a rien encore dit
A ce jour, le Khalife ne s’est pas encore prononcé sur la question. Le Président Wade avait pourtant senti la nécessité de donner à Touba ce statut spécial et il en avait parlé à Serigne Saliou M’backé, lequel avait décliné l’offre. Ceci voulait dire, peut-être, que ce n’était pas le moment. Lui seul sait pourquoi il avait refusé. Seulement, les talibés que nous sommes sentent que ce statut spécial est plus que jamais opportun. Et nous sommes certains que si la sensation est partagée par le Khalife, nul ne pourra empêcher que cela ait lieu, dès que lui-même en exprimera le besoin. Les signes avant-coureurs montrent l’imminence de ce moment et nous invitons donc les autorités à réagir avant que d’autres voix ne le mettent en évidence. Nous tenons, dans ce sens,  à alerter le Chef de l’Etat et les citoyens avec qui nous partageons ce pays, que le Sénégal est indivisible et que nous gagnerons à conserver la paix qui y règne. Cette paix ne saurait cependant s’obtenir sans la vérité.
 
Est-ce une menace ?
Non ! Vous savez, notre silence par rapport à tout ce qui passe dans ce pays ne signifie pas que nous ignorons ce qui s’y passe. Aujourd’hui, ce n’est la loi sur la parité qui pose problème, mais plutôt la Constitution elle-même,  qui ne reflète pas nos réalités culturelles. C’est une charte qui donne des privilèges à la minorité. C’est aberrant qu’un événement comme le Magal de Touba ne soit déclaré chômé et payé qu’en 2003, dans un pays comme le Sénégal. La constitution est la première entrave à la démocratie. La fête de Pâques de cette année a eu lieu un jour de dimanche. Le lendemain a été déclaré fériée. Tout le contraire du dernier magal qui s’est passé un week-end. Nous respectons toutes les autres religions, mais il faut aussi que la Constitution se remodèle pour satisfaire la majorité des Sénégalais. La minorité bénéficie, par exemple,  de privilèges et dans leurs établissements et dans leurs lieux de culte de manière formelle. Les daaras qui sont culturellement notre propriété et qui reflètent notre identité ne reçoivent rien de la part de l’Etat alors que les écoles françaises sont absolument choyées.
Est-ce qu’aujourd’hui, les Sénégalais doivent continuer à accepter de subir ce diktat de l’Occident comme des moutons de panurge, sans avoir l’audace de réagir ou de changer notre charte.
 
Le silence est donc désormais rompu ?
Notre silence est bruissant de parole, car ce n’est pas un silence d’ignares. Nous continuons à nous taire parce qu’à ce jour, nous arrivons à nous débrouiller pour vivre notre religion et notre culture tant bien que mal. Cette force de résistance, nous la tenons des enseignements de Serigne Touba.
Quand le blanc amenait le marabout sur le chemin de l’exil, ce dernier avait la possibilité de résister et de refuser de le suivre, mais sa longanimité l’a poussé à se laisser faire. A Diéwol, les anges de Badr étaient venus lui prêter main forte et le colonisateur les voyaient à l’œil nu. Pourtant, il n’a sollicité aucune intervention de leur part. Sa prière sur les flots de la mer montre combien il pouvait se départir de son ennemi, autant de fois qu’il l’aurait désiré.
 
Serait-ce de la colère que vous ressentez ?
Nous tenons juste  à dire que Touba est un lion qui dort éveillé et qu’il ne faut pas le réveiller. Personnellement, je suis certain que pour l’intérêt du mouridisme, je suis en mesure de sacrifier ma vie. Et la presque totalité des mourides du monde sont aussi déterminés que moi.  L’Etat doit rester vigilant par rapport aux questions qui intéressent Touba. Je me suis avisé à parler uniquement parce que je suis certain que ceux qui sont friands de vérité l’accepteront. Wassalam !


 

Serigne Abdou M’backé Dame Attah : “Serigne Saliou avait décliné l’offre d’un statut spécial parce que…”
Lundi 2 Juin 2014



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

28.Posté par oui le 14/06/2014 18:05
il me fait peure

27.Posté par amidou le 05/06/2014 07:41
ARRETEZ CES ECHANGES PUERILS MAIS DANGEUREUX POUR LA PAIX ET L'UNITE NATIONALE. AVONS L'impression que vous êtes aveugles devant une afrique sanglante et vouée au desastre

26.Posté par Momar KANDJI le 03/06/2014 12:15
A entendre ce Monsieur parler de notre LOI FONDAMENTALE, j'ai envie de lui rétorquer, et si on y glisser un article pour INSTITUTIONNALISER LES 3 FETES DE KORITE, DE TABASKI, DE TAMKHARITE, ETC... ETC...ETC... que les familles dites religieuses nous font subir à longueur d'année.

25.Posté par der le 03/06/2014 00:20
ils ne savent pas k on se sert d'eux pour organiser la partition du senegal apres le statut special de touba ça sera le tour de la casamance et l'amerique poura avoir ses base en casamance savoir avant de parler c important la france a déjas reussi le coup au mali maintenant c tour du senegal

24.Posté par teuss2014 le 02/06/2014 21:45
LE SÉNÉGAL A 3 MAUX A SOIGNER POUR SORTIR DU SOUS-DÉVELOPPEMENT ET DANS L'ORDRE LES MARABOUTS,LES POLITICIENS ET ENFIN LES JOURNALISTES.
CETTE RACAILLE ÉLIMINÉE DE NOTRE PAYS NOUS SERONS UN PAYS ÉMERGEANT.
WASSALAM

23.Posté par fallene le 02/06/2014 17:07
la traduction en français a - t-elle reflété les mots de ce serigne car je suppose qu'il a parlé en wolof,,,?????????.
la plupart des enfants de ces serignes vont dans les écoles catholiques ou francaises et ils le refuse aux autres talibés,
ensuite la plupart de leur progéniture réside le plus souvent dans les pays européens.
aprés c'est eux qui possèdent des biens qui viennent des pays européens.........
et pour finir la seule référence que tous les musulmans du monde reconnaisse c'est la MECQUE.........
UN SEUL DIEU, UNE SEULE FOI, UNE SEULE REPUBLIQUE
diadieuf yalla.....

22.Posté par @MASS le 02/06/2014 16:31
Qu'est-ce qui vous retient? Dites ce que vous savez vraiment de Cheikh Ahmadou Bamba, et faites vous connaitre pour qu'on vous remercie.

21.Posté par Mon Avis le 02/06/2014 15:07
Au Sénégal regne une véritable hypocrisie qui ne dit pas son nom.Ou bien simplement refuse-t-on de voir le soleil alors qu'il nous darde ses rayons?Touba a quelque chose de spécial(Titre foncier en bonne et du forme) raison pour laquelle il doit avoir un statut spécial.Cela existe officieusement mais pas encore officiellement ou administrativement.J'en veux pour preuves:le limogeage de l'ancien directeur de l'hopital Matlaboul Fawzeyni apres conseil des ministres auquel s'était opposé le Khalif et qui a été finalement fait sur son consentement et récemment la liste de Touba qui a fait fi de la parité et finalement validée à contre coeur par les autorités.Et ne nous parlez pas de constitution ou de république car tout cela nous est imposé par les colons remplaçés par par d'autres "colons" noirs qui ne sont la que pour jouir des priviléges de l'Etat sans aucun mérite et aucun droit.Une constitution taillée sur mesure et qui semble satisfaire les interets religieux d'une minorité alors qu'on nous parle de laicité.Une constitution qui ne reflete pas et ne prend pas en charge les réalités socio-politiques des masses.En tout etat de cause,statut special ou pas Touba restera ce que le Khalif le voudra sans aucune autorité ou influence étatique.Wasalam!

20.Posté par Sénégal le 02/06/2014 13:01
Je pense en tant que Chrétien que le débat sur les jours fériés correspondant aux fetes religieuses doit etre posé dans notre Sénégal où la majorité est musulmane et des corrections apportées. Par ailleurs, il faudrait que les sénégalais dissocient notre culture qui est purement africaine à la religion Islam ou Christianisme qui nous ont été imposées d'une manière ou une autre.
Par ailleurs, sur le supposé soutien ou privilége que les chretiens béneficient de l'Etat, je pense que c'est le contraire. Les chrétiens du Sénégal, n'ont jamais attendu ou tendu la main à l'Etat pour bénéficier de priviléges. Nous nous débrouillons avec nos moyens pour nous prendre en charge et aussi prendre à charge si possible les besoins des populations de maniere en atteste, les actions des organismes d'obédience Chretienne (Caritas, World Vision....) qui profitent plus à nos freres musulmans. Les écoles privés catholiques ne beneficient qu'une infime subvention de l'Etat que les autres etablissements privés reçoivent. Nous nous prenons en charge pour notre formation religieuse sans rien n'attendre de l'Etat que soit à travers la cathéchése (au niveau des différentes paroisses) ou des maisons de formations (séminaires) au moment où les Daaras reçoivent des subventions de l'Etat et que les maitres coraniques sont entrain d'etre pris en charge par l'Etat. Je me demande alors qu'elle privilége les Chretiens ont de la part? Si c'est le nombre de jours fériés correspondant qui génent nos concitoyens, cela ne nous dérange aucunement que cela soit revu et les corrections apportées.
Nous Chrétiens du Sénégal, sommes certes minoritaire mais sommes des sénégalais à part entiere et non des sénégalais à part.

19.Posté par mario le 02/06/2014 12:54
c'est le président lui même qui en a parlé le premier en promettant un statu à touba,c'est lui qui est fautif et c'est lui qui doit nous sortir de ce bourbier
d'autre part,pour ce qui est du traitement révoltant de notre religion dans ce pays,et ce jean paul diaz se qui permet d'ouvrir sa grande gueule tout en sachant que les catholiques bénéficie d'un traitement extrémement déloyal vis à vis de 95¨/100 de la population; j'en veux pour preuve pourquoi, pourquoi fêter les samedi et dimanche et pas jeudi et vendredi?pourquoi les innombrables fêtes chrétiennes ds l'année et peu musulmanes? et les avantages accordés au écoles chrétiennes etrien à celles musulmans? tout ou tard cela va cesser,surtout quand des grandes gueules comme ce diaz semblent ignorer tout ça

18.Posté par zigfree le 02/06/2014 12:38
Encore un autre fou mouride fils de tel ou tel fou de mouride , lui aussi fils de tel ou tel , ou petit fils de tel ou tel fou de mouride aussi, et que de fou de mourides qui se prennent pour les descendants de je ne sais quel fou, et finalement ils sont tous fou, ces mourides.....
Quand le fou de Wade prési faisait voter la loi sur la parité, où étiez vous, cher Mouride?
Quand le fou de Wade prési vous donnait de l'argent , aviez vous pensez à la parité?
Quand tout le gouvernement défilait à Touba,cette ville maudite, pour vous donner l'argent du contribuable sénégalais, aviez vous pensez à la parité,
Aujourd'hui vous nous empestez la vie avec votre statut spécial..............vous êtes des cons...des ignares
Ce pays ne vous appartient pas et vous n'etes pas majoritaire.....
Il n'y aura jamais de statut spécial pour cette ville maudite.....
Et puis dites moi qu'est ce touba ( soit disant cité religieuse avec ces truands,bandits ,escrocs, PD, etc.....) a de plus par rapport aux autres cités religieuses,par rapport à ma Casamance,à Tamba,Kédougou,etc.......
Ecouter soyons sérieux...............

17.Posté par kobodo le 02/06/2014 11:57
Je propose comme thème de recherches "l'histoire du concept de laicité".

16.Posté par Senegalais le 02/06/2014 11:36
Encore des menaces et intimidations proférées à l'endroit des sénégalais.
La constitution a été voté par les sénégalais dans leur écrasante majorité sous Wade, vous l'avez voté cher mbacké-mbacké à l'époque où Wade était au pouvoir, personne d'entre vous n'a voté contre, parce qu'il ne fallait pas fâché monsieur le distributeur des billets de banque, wade.
A présent que les billets ne circulent plus, vous changez de discours. Si les marabouts arrêtent de se servir de l'islam selon le sens du vent et au bon gré de leur intérêt, le Sénégal se portera mieux.
On vit en paix et vous semblez chercher la guerre entre sénégalais, sachez que la majorité silencieuse n'est pas mouride et vos menaces ne feront pas plier la république. Si chaque sénégalais déclare que seule la volonté de son marabout est à appliquer, vous imaginez le bordel? Stop, nous avons des valeurs communes, vous n'allez pas nous demander de reculer 2 siècles en arrière, Toutes ces menaces de petits-fils parce que les billets ne vous tombent plus sur la main, vous usez de chantage. vous serez tous démasqués.
Par contre je peux accepter que nous adaptions notre constitution à nos réalités mais sans chercher à faire plaisir à un groupe, uniquement l'intérêt supérieur de la natoin.
Vive le Sénégal, vive la république.

15.Posté par mass le 02/06/2014 11:12
Touba nous fait vraiment chier. Ils commencencent vraiment à nous énerver. Ils se prennent pour qui ? Veulent-ils vraiment qu on parle ? Qu'on leur dise qui ils sont vraiment ? Quelle est leur histoire ? Qui est vraiment cheikh ahmadou ba ?

14.Posté par SY le 02/06/2014 10:55
De toutes façons si l'on considère que nous sommes dans un pays indivisible, la première chose sera de respecter les Institutions et par conséquent de nous exprimer à travers elles à temps opportun plutôt que de verser dans les menaces et autres considérations connexes. Je pense qu'il était loisible à tout un chacun, notamment à nos Chefs Religieux de marquer leur désaccords au moment même où cette loi était portée au niveau de l'Assemblée Nationale. Ainsi ils auraient véritablement joué leur rôle en attirant l'attention des autorités sur le caractère inapplicable (en tous cas pour l'instant) et dangereux de cette loi pour la préservation de la paix sociale qui est notre première richesse. Je suis intimement convaincu que la démarche de nos autorités religieuse est salutaire pour la préservation de nos valeurs contre toutes les agression dont le Sénégal semble être actuellement la cible privilégiée de part des "autres" cultures, mais il faut que la réaction soit organisée en une sorte de veille qui anticipe sur toutes les dérives et dérapages possibles.

13.Posté par Touré Papa Aly le 02/06/2014 10:34
Je crois qu'il est de plus en plus urgent et indéniable qu'il faut revoir le système qui nous gouverne et dont 95% actuellement des populations ne se sentent pas prises e charges au plus petit de leur convictions cultuelles, culturelles et civiques. Il est grand temps maintenant que le peuple se lève pour exiger que la constitution soit remodelée à la mesure de nos convictions de toujours. Nous n'avons pas besoin de laïcité ici dans notre sénégal c'est la religion de satan et rien de plus! Tant que des gens comme Serigne Dame Atta ne se lèvent pas pour dire au nom de chacun et de tous la vérité et que chacun prend le combat combat sien, nous fonçons drot vers l'âbime.
Wa salaam

12.Posté par Adu le 02/06/2014 09:45
Bien dit!! le processus du statut de Touba est irréversible! on suit de très près la situation!

11.Posté par Flo le 02/06/2014 09:19
Pourquoi ne pas demander d'abord l'application de la charia d'autant qu'on est musulman à 95%?

10.Posté par diop le 02/06/2014 08:50
vraiment je ne comprend pas ses gens la il faut savoir raison gardé tu n'est meme pas coherent vraiment je suis triste pour le senegal

9.Posté par ESCADRON le 02/06/2014 08:49
QUE LE LION DE TOUBA SE REVEILLE. VOUS N'AUREZ JAMAIS UN STATUT SPECIAL. LE PREMIER PRESIDENT QUI VOUS L'OCTROIRA E PASSERA PAS LA NUIT AU PALAIS. IL SERA DESTITUE ET TUE.VOUS VOUS CROYEZ SI PUISSANTS QUE VOUS PENSEZ DEFIER L'ETAT SANS RISQUES. ON VOUS ATTEND DE PIED FERME.

1 2


Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016