Sept candidats excluent le boycott, mais déterminés à empêcher la participation de Wade


Sept candidats excluent le boycott, mais déterminés à empêcher la participation de Wade
Sept candidats de l’opposition membres du Mouvement des forces vives du 23 juin (M23) ont déclaré samedi à Dakar qu’ils ne vont pas boycotter la campagne électorale et le scrutin présidentiel du 26 février tout en affichant leur détermination à empêcher la participation du président sortant Me Abdoulaye Wade.

‘’Nous ne boycottons ni la campagne électorale, ni le scrutin’’, a dit Moustapha Niasse qui s’exprimait à la conférence de presse des candidats membres du M 23, ajoutant : ‘’nous n’avons pas envisagé hier, nous n’envisageons ni aujourd’hui, ni demain, la tenue d’un scrutin présidentiel avec Me Abdoulaye Wade comme candidat’’.

La campagne électorale démarre samedi à minuit. Quatorze candidats dont deux femmes et le président sortant Me Abdoulaye Wade sont en lice.

Présents à la rencontre avec les journalistes, les candidats Ousmane Tanor Dieng, Cheikh Bamba Dièye, Cheikh Tidiane Gadio, Ibrahima Fall, Macky Sall et Idrissa Seck ont signé une déclaration pour leur engagement collectif à ‘’arrêter la candidature du président Abdoulaye Wade’’.

Selon Moustapha Niasse, les candidats vont prendre part à la campagne électorale, afin de ‘’poursuivre et amplifier’’ la lutte avec toutes les forces regroupées au sein du M23 pour que Wade ne brigue pas un nouveau mandat.

Tout en écartant le boycott, Niasse a dit : ‘’un scrutin présidentiel ne peut pas se tenir et ne se tiendra pas avec la candidature inconstitutionnelle d’Abdoulaye Wade’’.

‘’C’est dans le cadre de cette stratégie que nous allons mettre toutes nos candidatures au service d’une campagne solidaire, unifiée et ciblée sur un seul objectif : imposer à Abdoulaye Wade le retrait de sa candidature et la tenue d’un scrutin présidentiel sans lui’’, a précisé le candidat de la coalition Bennoo Siggil Senegaal.

Lui emboîtant le pas, le candidat Cheikh Tidiane Gadio a insisté sur le ‘’front commun’’ contre le ‘’défi’ lancé par le président Abdoulaye Wade aux populations.

Pour Macky Sall, ‘’c’est un consensus qui exclut la participation d’Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle’’.

Présent à la conférence de presse, Youssou Ndour , dont la candidature a été rejetée par le Conseil constitutionnel pour un problème de signatures, a invité les jeunes à ’’prendre leurs responsabilités’’.

Elu à la tête du Sénégal en 2000 et réélu en 2007, le président Wade brigue un nouveau mandat. Mais sa candidature est jugée anticonstitutionnelle par le M23. Depuis sa validation, le 27 janvier, par le Conseil constitutionnel, un mouvement de protestation accentue la pression en multipliant les manifestations à travers le pays.

Quatre personnes ont été tuées depuis le début du mouvement de contestation, dont un jeune policier et un étudiant.

Le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, a accusé vendredi l’opposition sénégalaise d’être la principale responsable des quatre morts enregistrés à Dakar et à Podor.

Le M23 s’est défendu d’être à l’origine des violences enregistrées au cours de ses rassemblements, accusant en particulier le pouvoir d’avoir organisé l’infiltration de son rassemblement de mardi dernier à la Place de l’Obélisque.
Samedi 4 Février 2012
APS




1.Posté par cool le 04/02/2012 16:10
Je ne sais pas si je dois en rire ou en ... Si vous ne reconnaissez pas la décision du conseil constitutionnel pourquoi donc Youssou Ndour ne battra pas campagne. De qui se moque t-on ne nous prenez pas pour des demeurés

2.Posté par free le 04/02/2012 16:13
Où sont les sept autres candidats? Ils pensent quoi de votre stratégie. Ne nous emmerder pas quoi. La campagne débute demain que chacun aille à la conquête des voies. C'est mieux pour vous. Wade lui comme 2007 sera à mbacké.

3.Posté par babs le 04/02/2012 16:15
Le thème de la campagne Wade sera pas candidat.LOLLLLLLLLLL Nous, nous allons choisir notre président sur la base d'un programme et non sur un mot d'ordre. Si c'est c'est "wade ne sera pas candidat" votre thème de campagne il faut boycotter

4.Posté par Cayorman le 04/02/2012 16:53
Je suis totalement d'accord avec cette decision qui il faut reconnaitre comporte des difficultes. Mais quand meme nous sommes dans une situation exceptionnelle. La conseil constitutionnel n'est plus arbitre car le peuple joue ce role desormais. Il revient a la societe civile et principalement le groupe Y'en A MARRE de prendre le relais et s'opposer farouchement a la candidature de Wade: c'est leur seul objectif car pas interesse de briguer le suffrage des senegalais. Occupons les places publiques dans toutes les grandes villes et laissons les politiciens de se battre sur le terrain politique sans Wade. Il faut s'opposer a Wade.

5.Posté par fakhadiop le 04/02/2012 17:19
ils n'ont pas changé de programme depuis 10 : l'anriwadisme primaire en voie de radicalisation insurrectionnelle et ils échoueront comme d'habitude

6.Posté par le peuple sénégalais le 04/02/2012 17:40
Chaque candidat a son programme mais le combat contre la candidature inconstitutionnelle de Wade est notre priorité!
Après le retrait de sa candidature, chaque candidat proposera son programme et les sénégalais jugeront

7.Posté par le peuple sénégalais le 04/02/2012 17:42
Chaque candidat a son programme mais le combat contre la candidature inconstitutionnelle de Wade est notre priorité!
Après le retrait de sa candidature, chaque candidat proposera son programme et les sénégalais jugeront.

8.Posté par laye le 04/02/2012 19:30
si vs laissez wade allez au election il vs battra par la fraude ce vieux n est pas fou c est pourquio il tient coute que coute allez au ellection c est pourquoi ns jeunes de y en a marre ns on ne le laisse pas faire .dons tt les parties de l opposition allons ensemble sur ce combat ca va de vtre interet vive le senegal en bas wade

9.Posté par Deug_la vérité le 04/02/2012 20:17
Cette decision est tout a fait logique dans la mesure ou Wade ne peut et ne doit pas etre candidat. Autant se focaliser sur la bataille contre Wade et s'il le faut ulterieurement à son retrait repousser les elections et battre campagne contre le candidat du pds. Ya rien d'incongru dans cette stratégie.

10.Posté par militant le 04/02/2012 22:59
WADE est entoure de ses pires enemis d avant 2000 comme iba der , aida mboji , amadou sall , serigne mbacke ndiaye , djibo ka , de croix , maitre seye , ousmane ngom , cheikh tidiane sy . c est ce groupe qui tient en otage a ABDOULAYE WADE

11.Posté par mamadou baidy sy le 05/02/2012 13:31
une stratégie est une stratégie mais à mon humble avis il faut accepter de cesser de rêver avec le coup reçu de me wade.en effet la stratégie adoptée par une frange de l'opposition qui nous sert à l'infini qu'elle ira à des élections sans wade montre en elle même leurs limites. ilfaut plutôt l'amener au second tour et l'humilier.come çe tout autre président qui gouvernera le pays sera averti d'avance que la démocratie ne se vole pas au sénégal.mai de grâce tout ça sans effusion de sang.on écrit jamais l'histoire d'un peuple avec le sang de ses concitoyens



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016