Séoul annonce le tir d'un missile balistique nord-coréen dans la mer

La Corée du Nord a tiré un missile balistique dans la mer au large de sa côte orientale vendredi, quelques jours après que son dirigeant Kim Jong-Un a ordonné des tests de têtes nucléaires miniaturisées, a annoncé la Corée du Sud.


Un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense a précisé que le missile avait été tiré de Sukchon, dans le sud de la Corée du Nord, à 05H55 heure locale (20H55 GMT jeudi) et qu'il avait parcouru 800 kilomètres pour plonger dans la mer du Japon. Ce porte-parole n'a pas précisé quel type de missile avait été tiré, mais l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant des sources militaires, affirme qu'il s'agit d'un missile Rodong, d'une portée maximale d'environ 1.300 kilomètres. 

Sanctions
Début mars, le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé une nouvelle série de lourdes sanctions à la Corée du Nord après les derniers essais nucléaire et balistique menés par le régime communiste. En dépit de ces annonces, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a donné l'ordre le 10 mars de procéder à de nouveaux essais pour tester des têtes nucléaires miniaturisées. 

Climat déjà tendu
A ce contexte particulièrement crispé s'ajoutent les manoeuvres que les forces sud-coréennes et américaines ont entamé le 6 mars, les plus importantes jamais organisées conjointement sur la péninsule coréenne, auxquelles Pyongyang a menacé de répondre par des frappes nucléaires "à l'aveugle". Ces exercices annuels entre les deux alliés aggravent systématiquement les tensions entre le Nord et le Sud.
Jeudi 17 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :