Sénégalais décédés en détention - Quand la Justice réserve un « enterrement » de première classe aux victimes


L’affaire Amath Ba, du nom de ce détenu décédé ce vendredi au Camp Pénal, risque de faire long feu, à la lumière du communiqué du ministère de la Justice qui vient de réserver au dossier un « enterrement » de première classe.
« Le corps du détenu Amath Ba a été transféré hier soir (ce vendredi 25 août 2017) à Mbour par les soins de l’Administration pénitentiaire et une enveloppe a été remise à la famille. Celle-ci a remercié les autorités », clôture le ministère de la Justice, à travers un communiqué reçu par la rédaction de « Dakaractu ».
Toutefois, force est de reconnaitre que cette énième affaire est à l’image de beaucoup d’autres qui l’ont précédée.
Selon le rapport 2016 / 2017 d’Amnesty International au moins six personnes sont mortes en détention en 2016. Un détenu (Ibrahima Mbow) a notamment été tué par balles pendant une mutinerie à la prison de Rebeuss en septembre 2016. Au cours de cette mutinerie, quarante-et-une autres personnes ont été blessées, dont 14 gardiens de prison. Récemment, la famille de feu Ibrahima Mbow a fait une sortie dans la presse pour exiger la lumière.
Le rapport suscité mentionne que des avancées ont été réalisées dans seulement quatre affaires relatives à des homicides illégaux commis par les forces de sécurité. « Néanmoins, aucun responsable hiérarchique n’a eu à rendre des comptes pour n’avoir pas empêché des recours excessifs à la force, et personne n’a été traduit en justice pour les dizaines d’autres cas de torture, d’homicides illégaux et de morts en détention survenus depuis 2007 », déplorent Seydi Gassama et Cie.
Quid du cas du transitaire Elimane Touré, qui habitait le quartier populeux de Yeumbeul, dont la mort  en détention, dans les locaux du commissariat du Port, avait défrayé la chronique au mois de février 2017 ?  On se rappelle que la famille du défunt avait écarté la thèse du suicide, suite à des soupçons de torture.
La liste est loin d’être exhaustive. Bref, il y a mystère et boule de gomme sur la plupart des affaires citées plus haut.
 
Samedi 26 Août 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :