Sénégal: cérémonies d'hommage à Senghor pour le 10e anniversaire de sa mort


Sénégal: cérémonies d'hommage à Senghor pour le 10e anniversaire de sa mort
Le Sénégal a rendu hommage mardi à son premier président, le poète Léopold Sédar Senghor, mort il y a dix ans et dont le "legs à la postérité est précieux" en terme "d'édification de la paix et de l'unité nationale", selon ses partisans.
Le président sénégalais Abdoulaye Wade, qui fut un opposant à Senghor, a posé à Dakar la première pierre du musée des civilisations noires dont "le grand chantre de la Négritude fut le premier à exprimer l'idée".
"Senghor l'avait rêvé. Abdoulaye Wade l'a réalisé. C'est le concept que j'ai emprunté. Le président Senghor, alors que j'étais professeur à l'Université (de Dakar), m'avait tenu au courant de ce projet", a dit M. Wade au cours de la cérémonie.
Une conférence sur "l'actualité de la pensée" de Senghor a réuni au siège du Parti socialiste (PS) responsables politiques, militants et collaborateurs du premier président du Sénégal, à l'occasion d'une "journée du souvenir" organisée chaqque année le 20 décembre, jour de sa mort en 2001.
Le PS a été fondé en 1948 par Senghor qui a dirigé le Sénégal de 1960 à 1980 avant de se retirer volontairement du pouvoir au profit de son Premier ministre d'alors, Abdou Diouf, actuel secrétaire général de la Francophonie.
Le secrétaire général du PS, Ousmane Tanor Dieng, a parlé d'un "legs précieux de Senghor à la postérité" en terme "d'unité nationale, d'édification de la paix et de la promotion de l'image du Sénégal au plan international".
La conférence au siège du PS, baptisé du nom de Senghor, a été précédée d'une cérémonie de recueillement dans le cimetière de Dakar où il est enterré, en présence de plusieurs responsables politiques et hommes de culture.
D'autres manifestations, dont des conférences et des expositions sur l'oeuvre de Senghor, ont été organisées ces derniers jours ou sont prévues à Dakar, Saint-Louis (nord) et Joal (ouest), en 1906.
Senghor, un des chantres du mouvement littéraire de la Négritude lié à la lutte anti-colonialiste et qui met en en avant l'identité noire et sa culture, est décédé le 20 décembre 2001 à Verson (France).

( AFP )
Mardi 20 Décembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016