Sénégal :La Mission d’observation électorale de l’Union européenne appelle l’administration électorale à plus de transparence sur le processus de distribution et de retrait des cartes d’électeur


Sénégal :La Mission d’observation électorale de l’Union européenne appelle l’administration électorale à plus de transparence sur le processus de distribution et de retrait des cartes d’électeur
Dakar, 15 février 2012 - Après avoir pris connaissance des derniers chiffres communiqués le 21 janvier par le Ministère chargé des élections (MCE) sur le nombre d’électeurs inscrits dans le fichier électoral (5.307.962 électeurs au Sénégal et à l’étranger), la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) souhaite souligner la nécessité d’informer les citoyens sénégalais sur le processus de distribution des cartes d’électeurs par les commissions administratives mises en place à cet effet. Obligatoire pour voter le jour du scrutin, la carte d’électeur doit être retirée au plus tard le 25 février.
La MOE UE estime en effet primordial que le MCE ainsi que les préfets et sous-préfets publient périodiquement les chiffres de l’évolution de l’état de distribution des cartes d’électeur : cet état de distribution devrait être suffisamment détaillé pour distinguer, par collectivité locale, le nombre de cartes d’électeur, effectivement distribuées, produites avant 2010, en 2010 et en 2011.
Une distinction toute particulière devrait notamment être faite pour l’année 2011 entre les cartes issues de la révision des listes électorales, et celles produites d’office en raison du découpage administratif ou de l’éclatement et de la relocalisation des lieux de vote. Ces nouvelles cartes produites en 2011 concernaient, au démarrage de leur distribution, près de 600.000 électeurs (de l’ordre de 533.700 au Sénégal et 71.400 à l’étranger) qui doivent récupérer leur carte pour pouvoir voter.
D’autre part, la MOE UE appelle la Commission électorale nationale autonome (CENA) et toutes les Commissions électorales départementales autonomes (CEDA) à rendre publiques les informations liées à la distribution des cartes d’électeur dont elles doivent disposer dans le cadre de leurs attributions dans la supervision et le contrôle de cette étape essentielle du processus électoral. Par exemple, dans le département de Mbacké, à la date du 28 janvier, seules 3.088 des 147.322 cartes d’électeur qui doivent être distribuées avaient été retirées, soit 2% du total de ces cartes.
La MOE UE encourage aussi les représentants des partis politiques à être présents, comme le prévoit le Code électoral, dans les commissions administratives de distribution des cartes. Cette présence n’a pas été constatée à ce jour par la Mission.
La MOE UE constate par ailleurs l’efficacité des dispositions prises par le MCE afin de déployer l’ensemble du matériel électoral auprès des autorités administratives durant la première quinzaine de février, et remettre aux différents acteurs la liste des bureaux de vote et les listes électorales selon les dispositions du Code électoral.
Enfin, la MOE UE invite les partis politiques à déléguer des représentants dans l’ensemble des bureaux de vote de manière à garantir la transparence des opérations de vote et de dépouillement du scrutin, notamment en obtenant copie du procès-verbal des opérations de vote conformément à la législation sénégalaise.
--------------------------------------------------
La Mission d’observation électorale de l’Union européenne au Sénégal (MOE UE), répondant à l’invitation du gouvernement de la République du Sénégal, constitue la première mission d’observation électorale déployée par l’Union européenne dans le pays. Cette Mission est politiquement indépendante des Etats membres, de la Commission européenne et du Parlement européen. Arrivée le 20 janvier au Sénégal, la MOE UE observera l’élection présidentielle, y inclus le vote des corps militaires et paramilitaires, et restera présente jusqu’au terme du processus électoral.
Mercredi 15 Février 2012
Mission d’observation électorale au Sénégal




1.Posté par gainder le 15/02/2012 15:14
faites attention vous leaders politique,une fraude massive se prepare le 26 fevrier venant de la guinee et de la mauritanie,beaucoup de ressortissats des deux pays ont recuts des cartes pour voter au senegal il ya un mois mdicke et wade avaient recus des maures a lhotel meridien et ilsont recuts une somme tres importante la semaine passer le ministre de linterrieur a fait un voyage rapide dune demie journee en guinee et en mauritanie

2.Posté par Oryx le 15/02/2012 16:30
Les cartes d'électeurs doivent être distribuées en même temps que les cartes d'identité. Mais actuellement et dans une très grande mesure, les citoyens reçoivent l'une ou l'autre et très rarement les deux indispensables au vote.

3.Posté par Nicolas le 15/02/2012 17:42
C'est ça le résultat du bras de fer entre Wade et l'Occident?
C'est dommage que sa cervelle liquéfiée ne lui permettent plus d'avoir une lecture correcte des évenements.
Quant à son rejeton, les pangols lui prédisent un future sombre pour avoir jeter son géniteur dans une pareille folie meurtrière.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016