Sénégal : L’environnement des affaires jugé « difficile » en novembre

Au terme du mois de novembre 2012, l’activité économique mesurée par l’indice général d’activité, s’est inscrite en hausse de 6,9%, en variation mensuelle, a indique la Direction de la prévision et des études éconmiques (Dpee) dans sa dernière publication du point mensuel de conjoncture.


Sénégal : L’environnement des affaires jugé « difficile » en novembre
Cette situation, explique la même source, résulte essentiellement de la bonne tenue du secondaire (11,3%) et des taxes sur les biens et services (15,4%).Comparativement à la même période en 2011, l’activité est en hausse de 13% imputable à une bonne tenue de l’ensemble des secteurs d’activité.

Concernant le secteur primaire (hors agriculture), la Dpee note une baisse de l’activité qui se poursuit en novembre 2012. Elle que ajoute que l’activité du secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) a enregistré une baisse de 9%, en variation mensuelle. Celle-ci résulte essentiellement de la contraction constatée dans le sous secteur de l’élevage (-12,5%). Cependant, cette tendance baissière, a été contrebalancée par une progression de 4,1% de l’activité dans le sous secteur de la pêche. En glissement annuel, l’activité du secteur primaire s’est accrue de 22,4% due, principalement, à l’augmentation des abattages (29,4%). L’activité, dans le sous secteur de la pêche, a enregistré un accroissement de près de 5% imputable aux débarquements de la pêche artisanale qui se sont accrus de 16,2%.

Pour ce qui est du secteur secondaire, la Dpee relève une amélioration avec une hausse de 11,3% en novembre 2012. Cette progression, explique la même source, est soutenue par les activités extractives (+18,1%), la construction (+16,2%) et les autres industries (+12,9%). L’évolution de ces dernières (autres industries) serait liée à la bonne marche des industries textiles (115,1%) et des industries de produits chimiques (22,5%). Toutefois les sous secteurs des corps gras alimentaires et de l’énergie se sont repliés de respectivement -29,1% et -6,1%. Par rapport à la même période de l’année 2011, le secteur secondaire s’est aussi bien comporté (+12,6%) du fait de l’amélioration notée dans tous les sous-secteurs à l’exception des industries extractives (-8,4%). En glissement annuel, l’activité au niveau du secteur a connu une hausse de 13,2%, tirée par tous les sous-secteurs sans exception.

Quant au secteur tertiaire, la note de conjoncture de novembre remarque une hausse observée au mois d’octobre 2012 au niveau de l’activité du secteur tertiaire se poursuit au mois de novembre 2012 et s’établit à 5,2% entre les deux périodes. Cette situation s’expliquerait par le dynamisme noté au niveau de presque tous les sous-secteurs. En effet, ceux-ci se sont tous bien comportés, à l’exception du commerce qui a fléchi de 5,2%, imputable au commerce de carburant, au commerce de gros et de détails, et des activités immobilières qui ont aussi régressé de 1,9%. Les transports et télécommunications ont enregistré une hausse de 4,1%, imputable aux postes et télécommunications avec une croissance de 1,9% et aux transports qui ont évolué de 15,1%. Avec l’ouverture de la saison touristique, le service d’hébergement et de restauration a connu un accroissement important de 40,2%. Les services financiers ont également évolué de 42,8%.. Les transports et télécommunications se sont bien comportés avec une hausse de 13,4%, les services financiers ont enregistré une augmentation de 54,6%, les autres services 18,2%, les activités de santé et action sociale ont évolué de 17,3%, le commerce de 2,1%, etc.

A. Diaw www.senecoplus.com
Samedi 5 Janvier 2013
Abdou Diaw




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016