Sénégal: «Initiative de parlementaires pour une élection présidentielle pacifique, libre et transparente le 26 février 2012


Sénégal: «Initiative de parlementaires pour une élection présidentielle pacifique, libre et transparente le 26 février 2012
Les soussignés, membres du Parlement sénégalais, élus de différents partis ou coalitions de partis politiques, auxquels ils réaffirment leurs appartenances respectives ;

Considérant les circonstances présentes qu’affronte le peuple sénégalais dans son développement politique, économique, social, culturel, spirituel et dans son rendez-vous avec l’histoire le 26 Février 2012;

Considérant la mobilisation historique du peuple sénégalais le 23 juin 2011 qui a fait avorter le projet de révision constitutionnelle instituant l’élection d’un ticket formé d’un président et d’un vice président avec seulement 25% des suffrages exprimés au premier tour.

Considérant que cette mobilisation a mis dorénavant en perspective politique le refus du tripatouillage, de la transfiguration et de l’irrespect de la Constitution par le mot d’ordre « Touche pas à ma Constitution » et l’exigence incontournable que le président de la république ne puisse pas prétendre à un troisième mandat ;

Considérant que depuis le 23 juin 2011, les violences et les tensions politiques engendrées par la volonté du Président sortant de briguer illégalement un troisième mandat ne font que se renforcer, menaçant d’embraser le pays et de l’installer dans des affrontements aux conséquences tragiques ;

Considérant que les élus, par delà leurs diversités politiques, reconnaissent que la primauté de leur mission législative consiste à sauvegarder la paix, la démocratie, les libertés, la justice, l’équité, la stabilité sociale et politique ainsi que le développement du pays ;

Les soussignés:

Tout en reconnaissant au Président sortant en fin de deuxième mandat non renouvelable une contribution contrastée mais certaine à la lutte pour les libertés, la démocratie et le développement du pays;

Condamnent avec fermeté et responsabilité l’aveuglement du Président sortant à briguer un troisième mandat indu, source de toutes les violences et de toutes les menaces sur le processus électoral et la paix civile;

Invitent le Président sortant, dans un sursaut patriotique ultime, à faire preuve de réalisme, de générosité et de mansuétude, surtout en raison de son âge très avancé symbole de sagesse en Afrique, pour épargner au peuple sénégalais une tragédie inutile, mais certaine, s’il persévère et que le Conseil constitutionnel, par absurde, vienne à valider cette candidature ;

Considèrent que force doit rester au peuple souverain, que toutes les Institutions de la République ont l’obligation légale de protéger, pour qu’il choisisse librement le 26 Février 2012, en dehors du Président sortant, celui qu’il chargera de conduire le destin du pays pour le mandat en vue;

Demandent respectueusement au peuple sénégalais d’accepter que le Président sortant Abdoulaye WADE et sa famille obtiennent l’amnistie totale et en conséquence, d’autoriser le Président élu en Février 2012 à appliquer cette disposition, parce que la paix du pays vaut ce sacrifice.
Mardi 24 Janvier 2012




1.Posté par fakha diop le 24/01/2012 13:40
Mais qui sont les signataires ? Ca a l'air d'un tract anonyme ça !

2.Posté par Nicolas le 24/01/2012 16:42
Que les masques tombent!!!!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016