Ségolène Royal : François Hollande la choisit comme Première dame

Officiellement célibataire, François Hollande a finalement choisi Ségolène Royal, son ex, pour accueillir le couple royal espagnol. Le temps d'une visite officielle, la ministre est donc devenue Première dame...


Ségolène Royal : François Hollande la choisit comme Première dame

L’ex à la rescousse. Pour accueillir le roi et la reine d’Espagne, qui étaient en visite à Paris mardi 2 juin, François Hollande s’est retrouvé confronté à un souci protocolaire inhérent à sa situation officielle de célibataire. Impossible en effet de se présenter seul face au couple royal ibérique... Julie Gayet ? Le président n’est pas marié avec elle. Et, officiellement, il n’est même pas en couple avec l'actrice. Mais heureusement, Ségolène Royal était là. L’ex-femme du chef de l’Etat a été appelée pour accompagner le président lors de cette visite d’Etat.

A l'origine, François Hollande aurait du accueillir le couple royal accompagné de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et second ministre dans l'ordre protocolaire, derrière le Premier ministre Manuel Valls. Mais celui-ci était en déplacement. C'est donc Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie et troisième dans ce même ordre protocolaire, qui a été invitée à épauler le chef de l'Etat et donc à assurer le rôle de "Première dame". Un terme litteralement adapté à la situation puisqu'elle est est en effet la "première femme" dans l'odre de préséance français de nos jours. Rappelons que la compagne d'un président de la République, que médias et opinion ont pris l'habitude de désigner comme "Première dame", n'a en revanche aucun statut et n'est encadré par aucun texte juridique.

C’est donc aux côté de la mère de ses quatre enfants, dont il est séparé depuis 2010, que François Hollande a accueilli Felipe et Letizia d’Espagne. Pas gênée pour un sou, la ministre de l’Ecologie s’est parfaitement accommodée de ce rôle de Première dame. On ignore si le président a hésité longtemps avant de proposer le job à Ségolène Royal. Mais une chose est sûre : le coup de main a bien aidé François Hollande. Reste à savoir si Julie Gayet, l’actuelle compagne du président, et Valérie Trierweiler, qui a succédé à Ségolène Royal, ont apprécié la scène...

Jeudi 4 Juin 2015




Dans la même rubrique :