Sédhiou : visites d’échanges des inspections sur la gouvernance scolaire

- L’antenne régionale de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’école publique (COSYDEP) a effectué des visites d’échanges dans les différentes inspections départementales de l’académie de Sédhiou (sud), dans le cadre d’un programme sur la gouvernance scolaire, a constaté le correspondant de l’APS.


La gestion des ressources financières et matérielles / les lignes budgétaires des Inspections

Sédhiou : visites d’échanges des inspections sur la gouvernance scolaire
Sédhiou, 10 fev (APS) - L’antenne régionale de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’école publique (COSYDEP) a effectué des visites d’échanges dans les différentes inspections départementales de l’académie de Sédhiou (sud), dans le cadre d’un programme sur la gouvernance scolaire, a constaté le correspondant de l’APS.
"Cette tournée est initiée pour identifier et recueillir les insuffisances qui gangrènent le système scolaire en termes de gestion des ressources financières et matérielles", a expliqué Lamine Diémé, coordonnateur de l’antenne régionale de la COSYDEP, lors d’un point de presse tenu à la fin de la tournée.
Au niveau de l’inspection départementale (IDEN) de Goudomp, les échanges entre les membres de l’antenne régionale et l’inspecteur ont montré que l’institution souffre d’un "manque d’équipements et de voitures", a-t-il indiqué.
M. Dièmé a ajouté que "trois ans après sa création, l’inspection n’a encore reçu aucun véhicule pour faciliter les missions d’encadrement et de suivi-évaluation des différents programmes en exécution dans ce département".
Au plan des enseignements-apprentissages, "l’inspection s’appuie sur les 80 volontaires payés par les populations (VPP) pour faire fonctionner une centaine de classes pédagogiques", rapporte encore le coordonnateur de l’antenne régionale.
A Bounkilng, "ce sont par contre des écoles situées sur la bande frontalière avec la Gambie qui sont fermées car les populations ne sentant pas les autorités à leur côté, ont préféré inscrire leurs enfants dans les écoles gambiennes", a indiqué M. Diémé ‘’
Pour se déplacer, l’IDEN de Bounkiling adresse une demande à son homologue de Sédhiou ou à l’inspecteur d’académie pour disposer d’un véhicule, le temps d’une journée, selon le coordonnateur régional de la COSYDEP.
L’inspecteur de Bounkiling a déploré "la gestion des congés de maternité par les sous-préfets qui ne remontent pas les dossiers jusqu’à l’inspection mais les accordent directement aux agents, à l’insu de la hiérarchie."
El Hadj Cissé, l’inspecteur de Sédhiou, a, pour sa part, souligné que sa ligne budgétaire ne prend pas en charge le gardien, la réparation et l’entretien des véhicules. Il a aussi déploré la gestion des projets d’école par les comités de gestion et les directeurs qui n’impliquent pas, selon lui, l’inspecteur.
Samedi 11 Février 2012
PDF/ADL/BK (aps)




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016