Sécurité alimentaire : Amélioration de la qualité des indicateurs nutritionnels à travers les enquêtes pérennes


Sous l’égide du CILSS et ses partenaires, un atelier régional sur l’amélioration de la qualité des indicateurs nutritionnels  collectés à travers les enquêtes pérennes à travers le programme 1 du Projet de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelles (P2RS) s’est ouvert ce matin.   L’objectif était d’apprécier le schéma de collecte des données nutritionnelles existant dans les pays et de proposer une démarche consensuelle pour une meilleure intégration des indicateurs nutritionnels dans des alternatives déjà existantes de collecte d’information, notamment les enquêtes pérennes des Etats (SA, EPA, sites sentinelles, etc.).
 
Cette rencontre  vise également à améliorer la qualité des indicateurs nutritionnels collectés.
Selon le Colonel Alioune DIOUF, Secrétaire Permanent du Comité National du CILSS du Sénégal, les crises alimentaires et nutritionnelles successives qui ont touché l’Afrique notamment dans sa partie occidentale ces dernières décennies (crise de 2005), ont amené les institutions internationales et sous - régionales, notamment le CILSS à comprendre l’impérieuse nécessité de prendre en compte la dimension nutrition dans la lutte contre la sécurité alimentaire.
Il a plaidé néanmoins pour  le renforcement des dispositifs et système de collecte des données existants dans les pays pour fournir des données de bonne qualité.
« Force est de constater que la qualité des données de nutrition issues des dispositifs des enquêtes pérennes reste insuffisante malgré les efforts consentis. C’est ce qui conduit très souvent à la non prise en compte de ces informations nutritionnelles dans les analyses du Cadre Harmonisé. Le présent atelier constitue un cadre d’échanges qui permettra d’apprécier le schéma de collecte des données nutritionnelles existant dans les pays et de proposer une démarche consensuelle pour une meilleure intégration des indicateurs nutritionnels dans les enquêtes pérennes des Etats (SA, EPA, sites sentinelles, etc.) ».
 
Martial Sy Traoré, Représentant du Secrétaire Exécutif du CILSS les insuffisances au niveau de la qualité de ces données ont été relevées lors des différentes rencontres sur la nutrition aussi a-t-il enjoint les participants à relever le défi en adoptant une approche participative et constructive « car ce n’est qu’ensemble que nous pourrons relever le défi majeur d’enrayer l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et la pauvreté  dans notre région ».
Lundi 14 Août 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :