Sécurisation du Référendum : 130.000 volontaires vont être commis par les leaders de la Coalition du Non


Le Front patriotique pour la république (FPDR) avait dans un communiqué, indiqué une volonté du ministre de l’intérieur de procéder à une fraude lors du prochain référendum.
En réunion cet après-midi au siège du parti Rewmi, les leaders de la coalition du « Non » qui ont accueilli de nouveaux membres dont l’ancien ministre Aminata Lô Dieng, le député Khadim Thioune et Malick Gackou du Grand Parti, ont décidé de commettre un mouvement composé de 130.000 volontaires pour la sécurisation du vote.
Mamadou Diop Decroix, à l’issue de la réunion, a campé le débat : « Nous avons tenu une réunion productive et importante, mais vous devez retenir que nous sommes arrivés à un consensus et un accord total sur l’ensemble des questions que nous avons abordées. Cette coalition est en train de s’élargir chaque jour que Dieu fait. Nous sommes assez satisfaits et dans les jours  à venir, en particulier Jeudi, on aura une conférence de presse au siège du Grand Parti, et nous déploierons notre stratégie. »
A sa suite, le Professeur Malick N'diaye, porte-parole désigné, a indiqué que dans les prochaines 24 heures, « la coalition va commettre un mouvement et mettre 130.000 volontaires pour la sécurisation de ce vote du peuple dont nous savons déjà qu’il est palpable en terme de rejet... »
Il y aura 13.000 bureaux de vote, expliquera t-il, « et nous sommes convenus que partout, afin de sécuriser les votes de ce peuple, nous placerons 10 hommes par bureau pour appuyer ce peuple à nouveau requinqué par notre grande mobilisation »
Mardi 1 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :