Secrétariat général du PIT : Maguette Thiam out, Mansour Sy en pôle position


Secrétariat général du PIT : Maguette Thiam out, Mansour Sy en pôle position
Le 6ème congrès du Parti de l’indépendance et du travail (PIT) a vécu ce week-end. Mais l’élection du nouveau secrétaire général dudit parti n’a pu se faire. Il a tout simplement été reporté pour vice de procédure, jusqu’au 6 août prochain. Mais d’ores et déjà, EnQuête est en mesure de dire que Maguette Thiam n’est pas candidat à sa propre succession. Il a décidé de laisser la place à l’un des quatre candidats qui se sont déclarés, en l’occurrence Samba Sy, Thié Ndiaye, Amath Camara et Mansour Sy. Ce dernier a d’ailleurs, selon certaines indiscrétions, plus de chances que les autres candidats déclarés pour succéder à Maguette Thiam. Quoi qu’il en soit, les militants et responsables du parti saluent déjà son départ de la direction.
‘’Le départ de Maguette Thiam de la direction du parti marque la fin d’une génération et l’arrivée d’une autre génération intermédiaire’’, déclare El Hadji Ibrahima Guèye, président de la Coordination départementale du PIT de Dakar. A l’en croire, ‘’avec la montée d’une nouvelle génération, il est clair que les ambitions sont différentes et le choc intergénérationnel pose un débat de fond sur les orientations et les outils pour atteindre les objectifs du parti’’. En attendant l’élection du futur Secrétaire général du PIT, le Comité central mis en place hier par le congrès devra élire un nouveau Bureau politique. C’est cette dernière instance du PIT qui devra se charger d’élire un nouveau Secrétariat général.
 Vices de procédure
 Il faut souligner que c’est la première fois dans l’histoire du PIT qu’un congrès n’élit pas l’ensemble des instances du parti.  Dès le démarrage des travaux, des vices de procédure ont été décelés, au moment du vote du Comité central. Certains responsables du parti ont voulu proposer la composition du Bureau politique. Or, selon les statuts du parti, cette structure doit être élue par le Comité central renouvelé à cet effet par le congrès. De 250 membres, le Comité central est désormais passé à 187. Selon les responsables du PIT, cette baisse qui n’a pas du tout fait l’unanimité est due à un besoin de réduction des dépenses, dès lors que le parti n’a pas beaucoup de moyens financiers.  
Lundi 25 Juillet 2016
Dakar actu





Dans la même rubrique :