Secousse à Macky 2012 : Aux origines d’un divorce


Secousse à Macky 2012 : Aux origines d’un divorce
La décision prise par Maguette Ngom et compagnie de claquer la porte de la coalition «Macky 2012» n’est point une surprise, si l’on sait que l’atmosphère au sein de cette entité politique était devenue très tendue, depuis belle lurette, et que la situation s’était exacerbée au lendemain de la mise en place d’un nouveau bureau. Le chef de file de la Nida et ses alliés qui tenaient les rênes de la coalition depuis l’époque, où Ibrahima Sall, président du Mouvement pour la démocratie et les libertés (Model), s’occupait de la coordination, ne se retrouvaient plus dans ce que faisait la coalition. Depuis lors, deux camps se regardaient en chiens de faïence : l’ancien bureau et le nouveau. D’ailleurs, le premier camp avait fini par boycotter les activités de ladite structure. Déjà en novembre 2014, les premières fissures avaient commencé à se dessiner au sein de la coalition qui regroupe les alliés de la première heure du Pr Sall.
Un communiqué sanctionnant la réunion de cette coalition, le 5 novembre 2014, et signé par le président de séance, Moustapha Fall «Che», soulignait : «Les leaders de la coalition ‘Macky 2012’ tiennent à préciser que, contrairement à ce qui a été divulgué par voie de presse, jamais ils n’ont mandaté un groupe quelconque de ses membres pour discuter avec des personnalités politiques. Tout en reconnaissant le droit à chacune de ses composantes à l’expression souveraine de ses positions politiques, la coalition ‘Macky 2012’ ne saurait accepter que son nom soit associé à des actions et dynamiques qui lui sont totalement étrangères». Mais, la réplique ne s’était pas fait attendre. Quelques heures plus tard, Mohamed Diagne, un des leaders de cette entité, monta au créneau pour asséner : «Ce communiqué n’engage pas la coalition ‘Macky 2012’. J’ai appelé le président de la commission vie politique, Maguette Ngom, Habib Ndao, président d’une commission, et Ansoumana Danfa. Et ils m’ont tous dit qu’ils n’étaient pas au courant d’un tel communiqué». C’était parti pour une guéguerre qui ne faisait que commencer…
Mercredi 14 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :