Second débat télévisé Clinton vs Trump : face à face tendu



Hillary Clinton et Donald Trump se sont affrontés dimanche 9 octobre dans leur second débat télévisé, avant-dernier face-à-face avant l'élection présidentielle du 8 novembre


(AFP) - Hillary Clinton et Donald Trump se sont affrontés dimanche 9 octobre dans leur second débat télévisé, avant-dernier face-à-face avant l'élection présidentielle du 8 novembre.
 
La candidate démocrate n'avait qu'un seul objectif, garder le dessus et conserver l'avance dont elle profitait depuis leur premier échange. La mission de Donald Trump était autrement plus compliquée: le milliardaire devait réparer les ravages causés par ses propos de 2005 dont la vulgarité a engendré un gigantesque tollé.
 
La confrontation, qui s'est déroulée pendant 90 minutes à l'université Washington de St. Louis dans le Missouri en présence de deux modérateurs et d'électeurs qui ont pu poser des questions en direct, a commencé dans un climat tendu avant de rapidement déboucher sur des échanges d'une rare virulence.
 
Salutations sous tension
 
Alors qu'à l'ouverture du premier débat les deux candidats s'étaient salués en se serrant la main, Donald Trump et Hillary Clinton ont cette fois gardé leurs distances.
 
Contrairement à la tradition, le républicain et la démocrate se sont contentés de se faire un simple signe de la tête en arrivant sur scène avant se tourner vers le public et les modérateurs. Un choix qui n'est pas passé inaperçu.
 
La vidéo du scandale
 
Le sujet qui était dans tous les esprits est arrivé quasi immédiatement sur la table. Après une question sur l'image que les deux candidats donnaient de l'Amérique aux enfants devant leur télévision, la vidéo de Trump proférant des propos obscènes en 2005 a donné lieu à de très vifs.
 
Si le magnat de l'immobilier a commencé par s'excuser et dire avoir honte du clip, il a assuré une fois encore que ces propos ne reflétaient pas son comportement avec les femmes, avant de contourner le sujet en évoquant l'État islamique.
 
Hillary Clinton a répondu ne pas avoir été surprise par la vidéo. "Il est évident pour tous ceux qui l'ont entendu que c'est tout à fait lui. Nous l'avons vu insulter des femmes, nous l'avons vu noter les femmes, sur leur apparence, les classer de un à dix", a-t-elle répondu en évoquant son comportement avec l'ancienne Miss Univers Alicia Machado.
 
Accusations contre Bill Clinton
 
Contrairement au premier débat, Donald Trump n'a pas hésité à évoquer les frasques sexuelles de Bill Clinton dimanche 9 octobre.
« Moi, ce n'était que des mots, lui, il s'agissait d'actions. Dans l'histoire de la politique américaine, il n'a jamais existé quelqu'un au comportement aussi violent envers les femmes que (Bill Clinton) », a lancé le candidat républicain qui avait invité dans le public quatre femmes, dont trois qui accusent l'ancien président de les avoir agressées dans les années 1970 et 1990.
« Que Hillary évoque cette vidéo et mes mots qui datent de onze ans, je trouve donc cela scandaleux. Je pense qu'elle devrait avoir honte, si vous voulez tout savoir », a continué Trump. Ce à quoi Clinton a répondu en reprenant les mots de Michelle Obama: « quand ils usent de bassesses, nous prenons de la hauteur ».
Un procureur spécial pour s'occuper de Clinton
 
Promesse de campagne pour le moins déroutante de la soirée: Donald Trump a assuré dimanche que s'il remportait la présidentielle, il ferait nommer un procureur spécial afin d'enquêter sur le dossier des emails de sa concurrente à l'époque où elle était Secrétaire d'État.
« Si je gagne, je vais donner l'ordre à mon ministre de la Justice de nommer un procureur spécial pour faire la lumière sur votre situation, parce qu'il n'y a jamais eu autant de mensonges, autant de choses cachées », a scandé le milliardaire new-yorkais.
« Heureusement que quelqu'un avec le tempérament de Donald Trump n'est pas en charge des lois de ce pays », a alors répondu Hillary Clinton avant que son adversaire ne lance du tac au tac: « parce que vous seriez en prison ».
Qu'admirez-vous chez votre adversaire?
Contre toute attente, la tension est considérablement retombée dans les dernières minutes de la confrontation grâce à l'ultime question d'un membre du public: « Est-que vous pourriez citer quelque chose de positif que vous respectez chez votre adversaire? »
Une interrogation qui a entraîné des rires dans le public comme chez les candidats. « Je respecte ses enfants », a choisi de répondre Hillary Clinton en notant que ces derniers étaient « particulièrement dévoués et doués » et que le mérite en revenait grandement à leur père.
« Elle n'abandonne pas, elle ne lâche jamais et je respecte cela, je le dis franchement », a affirmé pour sa part Donald Trump. « Je suis en désaccord avec la plupart de ce pour quoi elle se bat mais c'est une combattante ».
 
Un dernier échange qui a amené les deux opposants à terminer le débat de manière plus apaisée et à se quitter en se serrant la main.
Lundi 10 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :