Se faisant passer pour un juge d'instruction : Comment le Prof de Maths Moussa Diouf a tenté d'escroquer sa fiancée française


Se faisant passer pour un juge d'instruction : Comment le Prof de Maths Moussa Diouf a tenté d'escroquer sa fiancée française


Tout est parti d'une plainte de la dame Rosemary Wilfert. Laquelle s'est donc plaint contre une autre dame répondant au nom d'Aminata Fall pour escroquerie portant sur la somme de 2.200.000 CFA.  Une plainte déposée par la plaignante au commissariat du Point E.
Au cours de l'enquête, le sieur Moussa Diouf, professeur de maths de son état, a eu le culot de se présenter aux enquêteurs comme juge d'instruction et mieux le magistrat est intervenu aux fins d'obtenir la liberation de la dame Aminata Fall. Suite a cette prouesse du faux juge d'instruction, la dame s'est alors engagée a payer mensuellement  la créance due à Rosemary. Sur ce, Moussa Diouf promit à la plaignante de l'aider à recouvrer son argent.  

Ferrée, la dame Rosemary Wilfert échangera ses coordonnées avec le faux juge. Ils finissent d'ailleurs par s'amouracher et le faux juge lui promit monts et merveilles, notamment un mariage princier. Profitant de la confiance aveugle de sa nouvelle dulcinée, disons plutôt sa fiancée, Moussa Diouf recommandera à sa future femme d'´acheter des parcelles sur le site de Diamniadio et ce, à des prix exorbitants que le faux juge fixait. Mieux, la dame tombée en pâmoison fera des pieds et des mains au niveau du consulat de son pays, la France, aux fins de concrétiser leur mariage. 
Un crime n'étant jamais parfait, comme a t-on coutume de dire, la dame finit par découvrir la supercherie; c'est à dire que son "Roméo" n'est pas juge d'instruction, et a donc tenté de la gruger à hauteur de plusieurs millions. Et, sans hésiter, celle qui allait tomber dans le piège du faux juge portera l'affaire devant de vrais magistrats.
Le reste sera un jeu d'enfant pour les pandores de la SR, lesquels ont pu localiser le faux juge aux Parcelles Assainies. Étant absent lors de la descente des pandores, le faux juge informé de leur visite eu l'outrecuidance de les joindre au téléphone après avoir décliné sa qualité de...juge. Non sans demander aux gendarmes l'objet de leur visite chez lui. 
Chose cocasse : lorsque les pandores lui ont demandé où est ce qu'il servait, le faux juge leur rétorquera Fatick, alors qu'il avait fait croire à la plaignante qu'il exerçait ses fonctions de magistrat au niveau de Pikine.

Interpellé, le faux juge a été inculpé pour tentative d'escroquerie et usurpation de fonction et de titre. Aux dernières nouvelles, le faux juge a été placé sous mandat de dépôt par un vrai juge d'instruction.
Affaire à suivre...
Jeudi 16 Octobre 2014




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016