Se démarquant de Benno et Manko : Me Aïssata Tall Sall trace la " troisième voie "


Me Aïssata Tall Sall, leader de Osez l'Avenir, a animé ce mercredi une conférence de presse pour annoncer le lancement officiel, le samedi 20 mai prochain, de son mouvement politique. La création de ce mouvement résulte, selon Me Sall, d'une longue et très mûre réflexion d'hommes et de femmes. Elle est convaincue qu'une autre voie politique doit être dessinée pour le Sénégal. À l'en croire, Osez l'Avenir a été porté sur les fonts baptismaux depuis l'année 2014. 
" Nous avons pensé changer les règles dans la politique. Cette nouvelle orientation est celle de la prise en charge de notre destin politique. Le mouvement marche sur les pas de Léopold Sédar Senghor ", se démarque l'avocate, qui se réjouit du fait que des hommes et femmes se sont engagés avec elle pour changer le Sénégal, à travers, dit-elle, une alternative claire. 

L'avocate a annoncé que son mouvement participera à l'élection législative de 2017. " Osez prendra son courage et va s'assumer. Ainsi, il participera à l'élection législative 2017 sous sa bannière. Osez n'est ni avec Manko ni avec Benno. Osez est la troisième voie, celle-là même de l'assumation de son identité politique, celle-là même qui proposera au Sénégal et aux sénégalais l'alternative d'un choix clair. Nous avons choisi cette voie. (...)
En démocratie, le temps de l'élection est un temps décisif, il n'est pas un temps anonyme. Il n'est pas non plus un temps indifférent ", estime la socialiste.  
Selon elle, son mouvement remplira sa part du devoir avec courage, clarté et détermination. 

Sur son ancrage au Parti socialiste, la dame de voulu être on ne peut plus clair. " Les statuts du Parti socialiste (Ps) ont  été rédigés en partie par moi-même, avec bien sûr certains camarades. C'est pour vous dire que je sais ce que disent les textes. Mais rien ne m'empêche de m'engager dans cette voie là. Maintenant, le Parti socialiste (Ps) n'a qu'à prendre ses responsabilités comme moi j'ai pris mes responsabilités. Il n'y a aucun problème à ce niveau là. Je ne pense pas que celà puisse faire l'objet d'un débat ni au sein du Parti socialiste (Ps) encore moins à mon niveau. Je suis connue pour une femme de principe. Je vais aller jusqu'au bout de ma logique. Je ne suis pas dans la demi-mesure. Le Parti socialiste (Ps) verra quelle va être son attitude, quelle va être sa décision ", a déclaré Me Sall. 
Pour son adhésion à Initiative 2017, Me Aïssata Tall Sall a voulu mettre les points sur les " I ". Selon elle, il y a eu une confusion. " Il n'a jamais été question que Initiative 2017 rejoigne Manko. Je ne me suis jamais marquée dans Manko pour me démarquer ensuite. Je n'ai jamais été avec Manko. Quant à Khalifa Sall, je ne le soutiens pas je le défends. Je suis son avocate. La coalition Manko m'a approchée et j'ai dit à mes camarades qu'on ne pouvait aller ni à Manko, ni à Benno. Je n'ai pas attendu que Khalifa Sall soit en prison pour lancer mon mouvement. De façon méticuleuse et méthodique, nous avons décidé de nous démarquer. Samedi (20 mai prochain), on déroulera notre alternative et tout le monde saura de quelle obédience nous sommes. Nous ne sommes ni du côté du pouvoir ni de l'opposition. Maky Sall n'a pas tenté de me débaucher ", a précisé le leader du mouvement Osez l'Avenir. 
Jeudi 18 Mai 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :