Scandale de la drogue à l’hôtel Lamantin Beach Le Doyen des juges, Mahawa Sémou Diouf, accorde un non-lieu à Bertrand Touly

C’est ce jeudi 29 août 2013 que le Doyen des juges a rendu un arrêt de non-lieu qui blanchit Bertrand Touly de toute implication dans l’affaire de drogue qui maintient le promoteur de lutte, Luc Nicolai, en prison depuis 10 mois.


Scandale de la drogue à l’hôtel Lamantin Beach Le Doyen des juges, Mahawa Sémou Diouf, accorde un non-lieu à Bertrand Touly
S’il y a quelqu’un qui peut pousser un ouf de soulagement, c’est bien Bertrand Touly. Emprisonné à Thiès avant d’être libéré provisoirement, il est aujourd’hui un homme libre. Le Doyen des juges, Mahawa Sémou Diouf a, avant-hier jeudi 29 août 2013,  rendu l’arrêt de non-lieu. Cet arrêt qui le blanchit de toute implication dans cette sale affaire. Après avoir bouclé son enquête, le Doyen  des juges a décidé de l’écarter de cette sombre histoire, voilée de mystères, qui maintient, il y a 10 mois, le promoteur de lutte mbourois Luc Nicolai dans les liens de la prévention. Bertrand libre, son «frère» peine à voir le bout du tunnel.
Pourquoi ? Parce que depuis son audition au fond, celui-là que les Sénégalais aimaient appeler le «Golden Boy» de l’arène se bat désespérément pour décrocher une liberté provisoire. Cette liberté provisoire plaidée à la Chambre d’accusation, ses avocats avaient fini par la décrocher. Mais, le parquet s’était pourvu en cassation. Et la Cour suprême, à la grande déception du fils adoptif de Jean Youly et de sa famille, a cassé l’arrêt qui faisait de lui un homme libre. Ce feuilleton judiciaire qui a commencé un maudit 30 août a éclaboussé, un mois plus tard, sa famille avec l’arrestation de Luc, envoyé devant le juge des flagrants délits de Thiès. Poursuivi d’association de malfaiteurs, de détention de cocaïne, de tentative de corruption d’agents de l’Etat dans l’exercice de ses fonctions et d’entrave à l’action de la justice, beaucoup de choses se sont passées dans ce dossier.
Avec les douaniers, Abdou Khadre Kébé, Pape Massiré Kébé et les employés de l’hôtel Lamantin Beach, Djibrine Diop et Mamadou Lamine Mbaye, Luc avait fait sa première comparution. C’était le mercredi 31 octobre 2012. Le procès renvoyé en audience spéciale a été retenu le lundi 05 novembre de la même année. Les avocats ont, durant toute la journée, soulevé des exceptions de nullités. Et Me Ciré Clédor Ly, avocat de Bertrand Touly, avec ses confrères, avaient demandé au juge des flagrants délits de Dakar de se déclarer incompétent en demandant à ce que le dossier soit transféré dans un cabinet d’instruction. Le tribunal se déclarera le 12 novembre incompétent. Finalement, l’affaire a été transférée devant le Doyen des juges qui a déchargé Luc de certaines charges. Après Bertrand Touly, le jeune doyen Pape Massiré Kébé  obtiendra une liberté provisoire. Aujourd’hui, seuls Luc, le douanier Abdou Khadre Kébé et les employés de l’hôtel sont en prison.

L'Observateur

 
Dimanche 1 Septembre 2013
Dakaractu




Dans la même rubrique :