Scandale au Mali : les djihadistes détenaient des armes provenant de la gendarmerie sénégalaise


Scandale au Mali : les djihadistes détenaient des armes provenant de la gendarmerie sénégalaise
Ce dimanche, lors d’une présentation à la presse d’armements saisis aux islamistes armés, le colonel Laurent Mariko, commandant de la zone de Gao a fait paraitre des armes appartenant à la gendarmerie sénégalaise et à des pays limitrophes du Mali. C’est après la reprise de la principale ville du nord du Mali occupée depuis dix mois par les islamistes que le colonel Mariko indique à la presse que ces armes récupérées par les forces spéciales maliennes , l’armée française ou encore par des groupes de « jeunes patriotes », proviennent de stocks de l’armée malienne, mais aussi de la gendarmerie sénégalaise ou d’autres pays limitrophes ».

Par ailleurs, au milieu du stock d’armes exposé par le commandant de la zone de Gao, l’Agence Française de Presse (AFP) note un panier de roquettes de fabrication russe, à monter sur hélicoptère, mais aussi des autocollants du drapeau des Emirats arabes unis, présentés par erreur à la presse comme « libyens ».
pressafrik




Lundi 25 Février 2013
Notez


1.Posté par BOUNKATAB le 25/02/2013 13:45
Quelle scandale ? Si des armes sont volees ou perdues, des rapports de perte de ce materiel sont effectues.Des lors ces armes peuvent etre decouvertes chez les rebelles du MFDC, en Aganisthan ou chez des braqueurs.

2.Posté par FALL Meissa Codou le 25/02/2013 14:41
Naggnou nous leralale armes yoyou fou diaar bai mali...et que les responsables soient sanctionnés

3.Posté par selino le 25/02/2013 15:09
Bounkhatab c est très léger ce que tu avances. Je suis en phase avec Meissa codou. C est une affaire grave !

4.Posté par BAYE BI le 26/02/2013 12:42
Ben ... Écoutez les gars. C'est vrai que c'est une accusation gravissime. Mais moi, je suis optimiste et crois que, si ces armes appartiennent à notre Gendarmerie Nationale, elles ont peut être été subtilisée lors d'une attaque du MFDC contre les positions de l'armée. D'ailleurs parmi les armes qui ont été trouvées, il y en a aussi qui appartiennent à l'armée malienne et celles d'autres pays limitrophes.
Mais mon optimisme n'est que subjectif et n'exclut aucune hypothèse. Quoi qu'il en soit, une enquête doit être menée avec rigueur, le plus rapidement possible pour éviter tout climat de suspicion entre nos deux pays.
BOUNKHATAB : j'espère que l'enquête pourra nous dire s'il y a des rapports de perte. Donc pas de position alarmistes négatives, ni de bouclier pour l’État. La vérité, rien que la vérité.

5.Posté par Leuk le 26/02/2013 19:08
Il faut tirer cette affaire aussi grave au clair. Si le sénégal n'avait pas envoyé de soldats au Mali les gens aus esprits tordus penseraient à une conivence avec ces bandits de jihadistes. Mais les gens qui réfléchissent savent que le sénégal est un pays qui ne pense que paix. N'oublions pas que ces bandits de rebelles qui ne controlent meme pas un centimetre carré de terre, avaient attaqué une garnison de gendarmerie a affigname et qu'ils avaient amporté quelques armes. Il faut qu'on nous disent combien d'armes de notre gendarmerie ont été saisies. Il n'aura pas plus de 10 armes. Ces soldats maliens là ils peuvent gueuler maintenant après avoir fuit devant l'avancée des islamistes.



Dans la même rubrique :
EBOLA EN 7 QUESTIONS

EBOLA EN 7 QUESTIONS - 22/09/2014