« Scaling Solar» : Le Sénégal, deuxième pays africain à intégrer l’initiative pour une production rapide d’énergies propres


« Scaling Solar» : Le Sénégal, deuxième pays africain à intégrer l’initiative pour une production rapide d’énergies propres
IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, a conclu selon un communiqué, un accord avec le gouvernement sénégalais visant la production d’entre 50-200 mégawatts d'énergie solaire dans le cadre de l’initiative du groupe de la Banque mondiale dénommée « Scaling Solar »,  qui vise à aider les pays africains à se procurer des énergies renouvelables rapidement et à moindre coût. Le projet photovoltaïque solaire d’envergure utilitaire témoigne de l'engagement du gouvernement à intégrer les ressources renouvelables dans le mix énergétique de ce pays d’Afrique de l’Ouest.
 
À travers ce nouvel accord avec le Sénégal pour la production rapide, à grande échelle et à moindre coût d'énergie solaire par le biais de l'investissement privé basé sur une procédure de passation compétitive et transparente, l’initiative « Scaling Solar » du Groupe de la Banque mondiale reprend de l'ampleur en Afrique subsaharienne. En 2015, un accord similaire avec la Zambie avait déjà permis de susciter un intérêt considérable sur le marché.
 
« Ce partenariat innovant avec le Sénégal est essentiel à la création d'un nouveau marché pour l'investissement en énergie solaire dans la région », a déclaré Vera Songwe, Directeur d’IFC pour l'Afrique de l’Ouest et Centrale. Et d’ajouter : «Scaling Solar » est un exemple patent de la mise à disposition de l’expertise du Groupe de la Banque mondiale au profit des gouvernements dans la résolution de leurs problèmes les plus cruciaux. »
« Scaling Solar » est un service tout-en-un composé de conseils, de documents de projets, de produits de gestion des risques, de financement et de produits d’assurance servant à doter même les plus petits pays d’un pouvoir d'achat séant aux plus grands marchés et contribuant à attirer les plus grands investisseurs privés vers de nouveaux pays. Pour l’exécution du projet, l’IFC assistera le gouvernement sénégalais dans la procédure de due diligence et de passation de marché, et tant l’IFC que la Banque mondiale et l'Agence multilatérale de garantie des investissements se tiennent prêtes à accompagner la phase d'appel d'offres.
D’après Louise Cord, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, « l’accès à l'électricité est condition sine qua non au développement économique du Sénégal. L’initiative « Scaling Solar » permettra au gouvernement de disposer d’abondantes ressources énergétiques renouvelables pour une fourniture rapide et efficace, contribuant ainsi à l’atteinte des objectifs du plan Sénégal émergent. »
L’accord conclut en août 2015 avec la Zambie a déjà permis des avancées majeures vers la première usine solaire de grande envergure dans ce pays d'Afrique australe. L’IDC, société zambienne de développement industriel, a annoncé la candidature de 48 entreprises à la présélection pour leurs deux premiers projets de 50 mégawatts chacun, dans le cadre de cette initiative.
Selon les données de la Banque mondiale, à peine plus de la moitié de la population du Sénégal dispose de l’accès à l'électricité. La part du PNB du Sénégal procédant de l’énergie étant estimée à seulement 2,5 % annuellement, le groupe de la Banque mondiale a redoublé d’efforts dans ce secteur.
 
Mercredi 10 Février 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :