Samsung relance son Galaxy Note 7 sur le marché

Samsung a annoncé jeudi la reprise des ventes en Corée du Sud de son smartphone Galaxy Note 7 alors qu'une opération de rappel planétaire de la version initiale de ce téléphone est en cours pour cause de batteries explosives.


Samsung relance son Galaxy Note 7 sur le marché
Le 2 septembre, le géant sud-coréen avait suspendu les ventes de ce qui devait être son modèle phare et rappelé 2,5 millions d'exemplaires déjà distribués, en raison de batteries défectueuses qui ont littéralement carbonisé certains appareils. Le sud-coréen avait estimé mardi que 60% de ses clients en Corée du Sud et aux Etats-Unis avaient échangé leurs Note 7 contre le nouveau modèle. 

Batterie désormais irréprochable
Ce nouveau Galaxy 7 aux batteries présentées comme irréprochables sera mis en vente à partir de samedi en Corée du Sud, a annoncé Samsung dans un communiqué. Le groupe estime que 80% de ses clients sud-coréens auront alors échangé leur téléphone. Le Note sera ensuite mis en vente graduellement dans les autres pays, y compris dans certains pays européens le 28 octobre, a ajouté Samsung. 

Surchauffe de l'appareil
Certains utilisateurs ayant reçu le nouveau modèle se sont plaints de la surchauffe de leur appareil durant les appels ou que les batteries se déchargeaient trop vite, d'après la presse locale. Une porte-parole a reconnu qu'il y avait des plaintes mais déclaré qu'il s'agissait "de quelques cas isolés" de téléphones défectueux. Il s'agit d'incidents habituels lors du lancement de nouveaux produits, a-t-elle dit. "Nous voudrions rassurer tout le monde, les nouveaux Note 7 fonctionnent correctement et ne posent aucun problème de sécurité". 

Réputation ternie
L'affaire des batteries explosives a porté un coup à la réputation du sud-coréen, premier fabricant mondial de smartphones. Le Galaxy Note 7, une "phablette" -appareil à mi-chemin entre le smartphone et la tablette- était sorti par anticipation, pour faire pièce au grand rival Apple. Le sud-coréen comptait sur ce modèle pour soutenir sa croissance jusqu'à la fin de l'année dans un marché hyper-concurrentiel. 

Plainte collective
Samsung fait face aussi à une plainte collective dans l'Etat américain du New Jersey de propriétaires de machines à laver à chargement par le dessus, selon qui certains engins ont "explosé". Le sud-coréen a déclaré être en pourparlers avec la Commission sur la sécurité du consommateur américaine "sur des problèmes potentiels de sécurité". "Dans de rares cas, les machines en cause peuvent vibrer anormalement, ce qui représente un risque de blessures ou de dégâts, lors du lavage de draps, de tissus lourds ou résistants à l'eau".
Jeudi 29 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :