Salah Abdeslam aurait réussi à fuir en Syrie, selon CNN


Salah Abdeslam aurait réussi à fuir en Syrie, selon CNN
ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE - Mais où est passé Salah Abdeslam? Ce Français de 26 ans, né et vivant à Bruxelles, fait figure de suspect clé des attaques jihadistes perpétrées à Paris et Saint-Denis. Probablement exfiltré vers la Belgique par deux amis venus de Molenbeek, il reste introuvable depuis le vendredi 13. Selon les informations de CNN, il pourrait se trouver en Syrie.

Dans un article publié ce lundi 30 novembre, la chaîne américaine cite des sources proches de l'enquête et au sein de l'antiterrorisme. Selon ces sources anonymes, le renseignement français pense que Salah Abdeslam est parvenu à fuir en Syrie. Comme le souligne CNN, ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'hypothèse d'un départ d'Abdeslam en Syrie est évoquée.

Une conversation avec Abaaoud?

Le magazine Valeurs Actuelles a ainsi publié plusieurs extraits d'un procès-verbal rédigé dans le cadre de l'enquête, d'après lesquels Abdelhamid Abaaoud aurait eu une conversation téléphonique avec Salah Abdeslam. 48h après les attentats, ce dernier aurait déclaré au jihadiste tué peu après à Saint-Denis qu'il se trouvait en Syrie, en sécurité. L'information n'a pas été confirmée par les autorités.

Par ailleurs, la chaîne ABC News a rapporté que Salah Abdeslam se serait caché dans les environs de Bruxelles après les attentats avant de contacter des proches pour l'aider à rejoindre la Syrie. "Tu ne me reverras jamais", aurait-il aussi lancé avant de disparaître à un homme qui l'a conduit durant sa cavale. Enfin selon des médias belges, la baisse du niveau de la menace terroriste à Bruxelles il y a quelques jours pourrait être liée à des informations sur ce possible départ.

Autre raison de penser que Salah Abdeslam ait pu rejoindre la Syrie, le pays pourrait lui être familier. L'Express souligne qu'il "a été contrôlé plusieurs fois entre la Grèce et la ville de Bari, en Italie, où il aurait pris un ferry" en août, avec un homme récemment arrêté en Turquie pour soupçons de complicités dans les attentats. Selon une source ministérielle citée par l'hebdomadaire, il y a "de fortes raisons de penser que Salah Abdeslam revenait à ce moment-là de Syrie".

"Même si Salah Abdeslam a raté, cela ne veut pas dire qu'il n'est pas le bienvenu à Raqqa, estime par ailleurs David Thomson, spécialiste du jihadisme. Il ne serait pas considéré comme un déserteur vu qu'il a participé à l'opération", selon le journaliste, qui évoque aussi la possibilité que Salah Abdeslam ait eu une autre mission: "rentrer en Syrie comme Abdelhamid Abaaoud l'a fait pour narguer les services de renseignements européens".
Lundi 30 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :