Saccage Guet-Ndar : 3 ans ferme requis contre les prévenus qui seront édifiés le 8 décembre


Le tribunal de Saint-Louis a refusé hier du monde lors du procès des jeunes présumés coupables du saccage de l’école élémentaire Cheikh Touré et du poste de gendarmerie. Les populations de Guet-Ndar avaient vandalisé ces infrastructures à la suite de la démolition des deux mosquées du quartier de Guet- Ndar. La démolition des mosquées est motivée par un vaste programme touristique initié par l’équipe municipale sous la direction du maire Mansour Faye. A la suite de leur enquête, les policiers ont interpellé onze jeunes qui ont été placés sous mandat de dépôt pour participation à des actions ayant causé des dommages à la propriété mobilière d’autrui, exercice de violences et voies de fait avec effusion de sang à des agents de la force publique dans l’exercice de leur fonction, incendie volontaire d’objets appartenant à autrui. Devant la gravité de tous ces chefs d’inculpation, le parquet a requis 3 ans ferme contre les prévenus. Ces derniers seront édifiés sur leur sort le 8 décembre prochain jour du délibéré. La défense représentée par Me Cheikh Ahmadou Bamba Fall a plaidé la relaxe. La robe noire a demandé à titre principal le renvoi des prévenus des fins de la poursuite, sans peine ni dépens et à titre subsidiaire la relaxe au bénéfice du doute.
Vendredi 2 Décembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :