SYSTÈME JUDICIAIRE : Un déficit de 600 magistrats enregistrés

Me Sidiki Kaba, ministre de la Justice, a appris que le Sénégal a un déficit de près de 600 magistrats. Avec une perte de près de 40 magistrats entre 2014 et 2016.


C’est un secret de polichinelle de dire que le Sénégal n’a pas assez de magistrats. Cela a d’ailleurs été confirmé par Me Sidiki Kaba qui a révélé un déficit de près de 600 magistrats.
« Nous en avons 494 qui sont en activité. Nous en voulons à peu près 900 pour résoudre l’ensemble des questions qui nous sont posées dans les juridictions et permettre à ces magistrats de travailler dans les meilleures conditions et rendre un jugement dans des conditions de travail satisfaisant pour tous », a avancé le ministre de la Justice.
Avant d’ajouter : « C’est la raison pour laquelle nous avons demandé au Président de la République que chaque année qu’il y ait la formation de 35 magistrats. »
Il indique qu’entre 2014 et 2016, « nous avons perdu près de 40 magistrats. Et ces derniers, pour les remplacer, c’est près de 30 ans pour arriver à hors hiérarchie. »
Auparavant, le Garde des Sceaux est revenu sur la polémique autour de l’augmentation de l’âge de la retraite de certains magistrats, qui devait passer de 65 à 68 ans. A son avis, cela obéissait à une action de prévoyance.
« Au niveau de la Cour suprême des Etats Unis, il y a des magistrats de 95 ans. Chaque pays essaye de trouver une solution parce que les magistrats, plus ils sont élevés dans leur grade, plus on a besoin d’eux », a souligné Me Kaba. Qui, poursuivant, renchérit : « La colonne vertébrale de l’Etat de droit, c’est la justice. Et il faudrait que ceux qui la rendent aient la capacité de comprendre à la fois l’aspect juridique des questions, l’aspect social et l’aspect environnemental pour que la décision qui est prise en dernière instance ne déstabilise pas l’Etat. Donc, à ce niveau-là, on a besoin de magistrats de très grande qualité. »
Mardi 20 Juin 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :