DAKARACTU.COM

SUR LE TERRAIN


SUR LE TERRAIN
L’Alpha et l’Omega de la politique en Démocratie c’est l’efficacité au service des populations. Dès lors la seule vérité qui compte est celle du terrain pour résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les citoyens. L’urgence ces derniers jours concerne les dégâts causés par les inondations partout dans le pays et en particulier dans la banlieue dakaroise.
Une appréciation objective de la situation oblige à constater  l’omniprésence des agents de l’Etat sur le terrain. C’est dire que le chef de l’Etat et son gouvernement ont pris la mesure des évènements et ont réagi avec célérité pour soulager les habitants des zones sinistrées.
En agissant de la sorte les autorités ne font que leur travail, leur devoir ; mais on peut s’en féliciter et les encourager à redoubler d’efforts.
En effet, si la gestion des inondations a souvent été critiquée à juste raison, il est compréhensible qu’on puisse décerner un satisfécit, pour une fois que la bonne décision a été prise, et à temps,  d’investir le terrain massivement et avec des moyens conséquents y compris ceux de l’Armée Nationale.
A situation d’urgence, action d’urgence et, surtout mobilisation exceptionnelle de tous. C’est pourquoi le Premier Ministre Mimi Touré a mis l’accent  sur la solidarité  en introduisant sa conférence de presse d’hier. Et elle a bien précisé qu’il s’agissait d’une solidarité d’action, une mobilisation conséquente des citoyens sans distinction aucune.
Faut-il préciser que l’heure n’est guère aux vaines querelles politiciennes ? L’Etat est au service de tous et faire face aux calamités naturelles est notre affaire à tous. Du reste l’actualité internationale met en exergue aussi, entre autres, les terribles inondations dans le Colorado, aux Etats-Unis, et à côté de chez nous au Mali.
Evidemment apprécier positivement l’action du Gouvernement n’est pas un acte neutre ; mais il ne signifie pas abdiquer son esprit critique. Des travaux sont en cours et des options ont été prises pour trouver des solutions efficaces contre les inondations. Leur efficacité véritable  pourrait être mise à l’épreuve l’année prochaine. Alors on jugera.
Pour l’heure l’action sur le terrain produit des résultats probants même si de la RESILIENCE et de la PATIENCE sont  nécessaires comme l’a fait remarquer le Premier Ministre.
Pourtant il est réjouissant de constater la dynamique enclenchée qui témoigne d’une clairvoyance politique réelle. Macky est l’élu du peuple qui souffre et qui espère. Ce peuple là attend  des résultats et accueille  à bras ouverts toutes les initiatives  dont le but est de prendre en charge ses besoins. Il a conscience que tout ne peut être fait en un an ou deux ; mais l’engagement et la bonne volonté doivent se traduire en actes concrets. Lui rendre visite en ce moment est un acte de solidarité perçu et apprécié comme tel. C’est pourquoi la visite de Mme Marième Faye Sall, la Première Dame dans les zones inondées de la banlieue de Dakar est une initiative heureuse d’une haute portée  symbolique. Elle n’a pas daigné patauger dans l’eau pour tendre une main chaleureuse  aux personnes sinistrées. Ce geste mérite d’être salué. Et devrait exhorter toutes les bonnes volontés à poser des actes de solidarité authentique en faveur des populations éprouvées : sous forme d’investissement humain, de mise à disposition de motopompes, d’encadrement de jeunes volontaires pour participer aux travaux de drainage des eaux etc.
L’évident est qu’aucun gouvernement  ne s’en sortira  s’il n’arrive pas à mobiliser les populations pour prendre en charge les questions d’assainissement, d’hygiène publique, de protection de l’environnement, de sécurisation du cadre de vie en général, d’éducation etc. Avec le soutien de l’Etat et  la mise  en place de moyens, notamment financiers.
Ce peuple qui a voulu le changement du 25 Mars 2012 et qui s’est mobilisé  pour le réaliser est encore disponible pour  transformer le pays positivement.
Au leadership de donner le la et d’agir en conséquence. Le Président Macky Sall et son Premier Ministre ont  bien compris le message.
                                                                      Mouhamadou  M. Dia
                                                                     Prof de Philo -  journaliste
Dakaractu2




Jeudi 19 Septembre 2013
Notez


1.Posté par le citoyen lamda le 19/09/2013 17:08
VOUS ETES PROF DE PHILO DANS QUEL LYCEE DU SENEGAL OU DANS LE MONDE?

2.Posté par Keuz le 19/09/2013 17:59
Tiens, le prétendu prof de philo - journaliste cireur de pompes qui n'est employé par aucune rédaction, il a changé de photo: costume différent, mais toujours le même afro qui fait peur aux enfanrs. Vivement la nomination à un poste de conseiller d'ambassade ou de la présidence....

3.Posté par le citoyen lamda le 19/09/2013 20:36
... ET JOURNALISTE DANS QUEL ORGANE?....



Dans la même rubrique :