SORTIE DU TERRITOIRE- Pourquoi Samuel Sarr n'a jamais sollicité d'autorisation auprès de la Crei?


Dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis, plusieurs décisions ont été prises à l'encontre des dignitaires du défunt régime libéral. Parmi celles-ci, figure en position phare l'interdiction de sortie du territoire d'anciens ministres de Wade comme Me Madické Niang,  Oumar Sarr, Ousmane Ngom, Abdoulaye Baldé et Samuel Sarr.  A ces derniers, il était adressée l'ordre tacite de ne plus quitter le Sénégal sans requérir au préalable l'autorisation formelle de la Cour de répression de l'enrichissement illicite. Seulement, jamais une notification ne leur a été adressée par le procureur Alioune N'dao. Autrement dit, la décision d'interdiction n'a été mentionnée que sur « feuille volante » déposée au niveau de l'aéroport avec inscription des noms des personnes ciblées. D'où, le caractère illégal décrié par certains juristes de cette décision d'interdiction. En fait, ils sont deux à pouvoir produire valablement une telle notification : il s'agit du juge en charge de l'instruction et de l'officier de police judiciaire.  Or,  en l'espèce, jamais Baldé, Madické,  Samuel ou Oumar Sarr n'a été entendu par un juge. Pour ce qui est de l'officier de police judiciaire, il lui faut avoir en face un cas de flagrant délit...ce qui ne saurait se justifier dans une affaire d'enrichissement supposé illicite. Bref,  en attaquant la décision de la Crei, la Cedeao s'est sans doute fondée sur certains de ses éléments irréfutablement établis. (De quoi mettre mal à l'aise le Président Macky Sall, patron en exercice de l'organisation.) Cela aussi, justifie le fait que plusieurs magistrats aient murmuré leur désapprobation.
 
Pourquoi Samuel Sarr n'a jamais plus voyagé?

Si l'ancien ministre de l'énergie sous Wade n'a, depuis l'interdiction,  plus quitté le pays, c'est ni plus ni moins, parce qu'il n'a jamais accepté  de déposer une demande d'autorisation auprès de la Crei. S'il ne l'a jamais fait, informe une source, c'est parce que Samuel continue de combattre la décision de la cour pour « illégalité manifeste ».
Déposer une demande serait implicitement une manière détournée pour lui, de donner crédit à la « violation de libertés ». Fidèle à ses convictions, Samuel a préféré mettre un trait sur ses sorties du territoire. Me Madické Niang qui a récemment reçu une autorisation de sortie et le reste de la troupe qui a déjà voyagé ont été obligés de se soumettre à la volonté d'Alioune N’dao et d”Antoine Diome pour quitter le pays.  Pourtant,  nous renseigne-t-on, Samuel Sarr, Me Madické Niang, Oumar Sarr et Abdoulaye Baldé avaient pris la ferme résolution et convenu de ne jamais déposer de demande de sortie.
Lundi 27 Juillet 2015
Dakaractu




1.Posté par splendidemassage le 28/07/2015 16:04
Pour le bien etre de votre corps
Venez découvrir les mains des fées
Avec des bélles masseuses proféssionélles
Qui s'occuperont trés bien de votre corps
Dans un endroit calme;propre et trés discret
Contacter nous sur ces numéros:
783062165-707765306 ou le 338326330
Ne ratez pas ce qui vous attends



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016