SORTIE DE Me DJIBRIL WAR : Le forum des jeunes socialistes réclament des poursuites judiciaires


SORTIE DE Me DJIBRIL WAR : Le forum des jeunes socialistes réclament des poursuites judiciaires
Des poursuites judiciaires contre le président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, Me Djibril War, c’est ce que réclame le Forum des jeunes socialistes.
Ces derniers, outrés par les propos du député selon lesquels : « le Président Macky Sall aurait été trompé par des esprits haineux et revanchards, pour assouvir leur vengeance sur la personne de l’ancien Président de la République (Abdoulaye Wade), à travers son fils (Karim) en utilisant la CREI», demandent au Procureur de la République de s’autosaisir de cette affaire qui sape les fondements de la plus haute institution de l’Etat. Ce, pour solliciter la levée de l’immunité parlementaire de Me War, coupable « du délit d’initié », afin de le traduire devant les juridictions compétentes.
Le Coordinateur de ce regroupement, Abdoulaye Gallo Diao, estime que les déclarations du parlementaire sont lourdes de «conséquences» pour la stabilité socio-politique du Sénégal. «Ces dites révélations mettent à nu toute la crédibilité et la sacralité de la première institution, à savoir le Président de la République incarné aujourd’hui par son excellence Monsieur Macky Sall, en lui exhibant toutes sortes de failles et d’insuffisances prouvant ses incompétences, en remettant en cause ses capacités d’être à la hauteur de la charge suprême de Chef de l’Etat, par conséquent ses pouvoirs de gérer en toute connaissance de cause, les dossiers de la traque des biens mal acquis », a- t-il déclaré dans un communiqué reçu par Libération.
Egalement, les jeunes socialistes demandent au président Macky Sall de se débarrasser de ce responsable «Apériste», « s’il veut garder intacte sa crédibilité et conserver la sacralité de l’institution. »
A l’endroit des députés, ils lancent un appel en guise d’avertissement : « Si jamais vous décidez de voter une loi d’abrogation de la CREI, ainsi qu’une loi d’amnistie en faveur des coupables de crimes économiques, vous verrez le peuple sénégalais debout comme un seul homme pour les mettre tous hors d’état de nuire. Ce sera un 23 Juin bis. »
Mardi 14 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :