SOI-DISANT DÉCLARATION DE GUERRE CONTRE Dr PAPA ABDOULAYE SECK : LE DÉMENTI DU COLLECTIF DES PRODUCTEURS EXPORTATEURS DE GRAINES D’ARACHIDE (COPEGA)


Dans son édition du vendredi dernier, le journal Sud Quotidien titrait dans ses colonnes : « Les exportateurs déclarent la guerre à Papa Abdoulaye Seck ». Face à de telles allégations, le Copega, par la voix de son président, Habib Thiam, a tenu à apporter un démenti, au  sortir d’une réunion tenue le même jour au ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.

Tout est parti d’un malentendu et d’une mauvaise interprétation des nouvelles dispositions concernant le quota destiné à l’exportation. Ce qui n’a pas manqué d’amener certains opérateurs à se réunir pour statuer sur leur sort. Mais, après avoir rencontré le comité de suivi de la campagne de commercialisation arachidière qui est venu repréciser les tenants et les aboutissants de ces mesures de protection, le Copega, par la voix de ses représentants, a exprimé toute sa désolation par rapport aux propos qui lui ont été prêtés. Très indignés, ces derniers ont même soutenu que c’est dans l’intérêt de tous les acteurs, et surtout pour protéger les producteurs et sécuriser le circuit que le ministre s’intéresse, aussi près, au déroulement et au bon fonctionnement des opérations de collecte et de commercialisation, en tant que superviseur. « Jamais, il n’a été question d’une quelconque déclaration de guerre contre  le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck», tenait  à préciser Habib Thiam, président du Copega. Par ailleurs, le directeur de l’Agriculture,Monsieur Oumar Sané, s’est félicité de la tenue de cette rencontre qui s’est déroulée dans un climat de cohésion, tout en rappelant l’esprit de l’arrêté n°2010-15 autorisant l’exportation de l’arachide et non sans exprimer le souci de la tutelle de sécuriser le marché. De son côté, Monsieur Modou Fall, président du Fnops/T (Fédération nationale des organismes privés stockeurs et transporteurs du Sénégal), a précisé que le Cnia (Comité national interprofessionnel de l’arachide) est en phase avec le gouvernement pour ce qui concerne le prix plancher de 200F qui n’a point connu de baisse depuis le démarrage de la campagne. Selon lui et l’ensemble des opérateurs ayant pris part à cette importante réunion de mise au point, il n’y a jamais eu d’interdiction de l’exportation de l’arachide, nonobstant, les décrets en question ont pour seules motivations la bonne organisation et la sécurisation du circuit.                                                                                                                         C’était en présence de Messieurs Youssou Diallo, conseiller technique n°1, et Aliou Dia, producteur, respectivement, président et porte-parole du comité de suivi de la campagne de commercialisation arachidière.

Source : Cellule de communication du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural    
Samedi 12 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :