SITUATION DES ANIMATEURS POLYVALENTS BENEVOLES : Les précisions de Thérèse Faye Diouf, Directrice générale de l’ANPECTP


SITUATION DES ANIMATEURS POLYVALENTS BENEVOLES : Les précisions de Thérèse Faye Diouf, Directrice générale de l’ANPECTP
Dakar, le 08 mai 2017 – 19 Animateurs polyvalents en activité dans des Cases des Tout-Petits, sont venus ce matin devant les locaux de la Direction générale de l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout-Petits (ANPECTP), pour demander leur prise en charge dans la formation continue diplômante des Animateurs polyvalents (FCDAP) qui se déroule actuellement au Centre régional de formation des personnels de l’éducation (CRFPE) de Kolda. Malgré le caractère improvisé de leur visite, Madame la Directrice générale de l’ANPECTP a tenu à les recevoir.
Pour rappel,  lors du Conseil interministériel du 26 septembre 2014, consacré à la rentrée scolaire, la Directrice générale de l’ANPECTP avait évoqué le problème du recrutement des Animateurs polyvalents bénévoles dont les profils ne répondaient plus aux nouveaux critères de recrutement fixés par l’arrêté ministériel n°0041882 MEN/SG/DAJLD du 11/11/2012.
C’est ainsi que, après des échanges nourris entre les ministères concernés, la décision d’étudier le cas des Animateurs polyvalents par le Comité de recrutement du personnel enseignant, a été prise. Ainsi, ledit comité, sur procès verbal en date du 03 Août 2015, avait proposé au Premier ministre de prendre en charge la question, selon le schéma ci-après :
  • Formation au CRPFE de 200 agents en 2016 et recrutement desdits agents en janvier 2017 ;
  • Formation des 219 agents restants, au CRPFE en 2017 et recrutement desdits agents en janvier 2018.  
Après approbation du Procès Verbal du Comité de recrutement du personnel enseignant par le Premier ministre, une mission conjointe, réunissant les équipes de l’ANPECTP et de la Direction de Formation et de la Communication du ministère de l’Education Nationale, a procédé aux vérifications de la liste initiale, consolidée, avant le démarrage de la formation, pour examiner, d’une part, la conformité des noms, et d’autre part, la présence effective des Animateurs Polyvalents dans les Cases des Tout-Petits indiquées.
Le travail fait, la 1ère cohorte fut envoyée en formation en 2016, conformément à la deuxième directive du Premier ministre lors du Conseil interministériel du 22 Octobre 2015, consacré à la rentrée scolaire. A l’issue de la formation et après proclamation des résultats, le dossier de ces 200 Animateurs polyvalents a été transmis au ministère de l’Education nationale pour leur prise en charge. A ce jour, sur les 219 Animateurs polyvalents prévus pour la 2ème cohorte de cette année, seuls 162 sont pour le moment inscrits.
Cependant, il faut préciser que les 19 Animateurs polyvalents en question ne figurent pas sur la liste initiale des 419, même si par ailleurs, ils revendiquent le statut d’Animateurs polyvalents bénévoles, ayant passé beaucoup d’années dans les Cases des Tout-Petits.
En conséquence, il demeure constant que l’Etat du Sénégal ne doit pas de salaire à ces Animateurs polyvalents.
En somme, la réunion, qui s’est déroulée dans une bonne atmosphère dans la salle de conférence de l’ANPECTP, a permis de faire la lumière sur cet épineux problème qui, du reste, est un héritage de l’ancien régime.
 
Fait à Dakar le 09 mai 2017
Mme Thérèse Faye DIOUF,
Directrice générale de l’Agence Nationale
de la Petite Enfance et de la Case des Tout-Petits
 


Mardi 9 Mai 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :