SEYDOU GUÈYE LIE CROISSANCE ÉCONOMIQUE ET GESTION DES MARCHÉS PUBLICS


SEYDOU GUÈYE LIE CROISSANCE ÉCONOMIQUE ET GESTION DES MARCHÉS PUBLICS
Dakar, 17 mai (APS) - L’avènement d’une croissance économique favorisant le développement humain passe par "un système de gestion des marchés publics adossé à des procédures exhaustives dans leur contenu et explicites dans leur signification", a souligné, mardi, à Dakar, le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye.
"Il est évident qu’un tel objectif ne peut être atteint sans un système de gestion des marchés publics adossé à des procédures exhaustives dans leur contenu et explicites dans leur signification, facilement accessibles et correctement appréhendées par les différents acteurs, dont il est attendu une bonne maîtrise des mêmes procédures, ainsi qu’un engagement sans faille à leur bonne application", a-t-il déclaré.
Le ministre, porte-parole du gouvernement présidait la cérémonie d’ouverture de l’"atelier de validation" de la circulaire interprétative du Code des marchés publics.
Seydou Guèye a rappelé l’ambition du chef de l’Etat, Macky Sall, de favoriser une croissance économique "à fort impact sur le développement humain", une perspective qui nécessite selon lui la consolidation de certains acquis, notamment en matière de gouvernance démocratique.
Dans cette perspective, a indiqué M. Guèye, la circulaire interprétative du Code des marchés publics "est d’une importance capitale dans le dispositif législatif et réglementaire de gestion des marchés publics, puisqu’il a vocation de ne laisser subsister aucune zone d’ombre, de minimiser tout au moins les risques liés à l’incertitude et à l’approximation dans l’interprétation des dispositions juridiques".
"Il importe de ne jamais perdre de vue que la commande publique met en jeu des fonds publics dont les règles d’utilisation doivent reposer sur les principes de bonne gouvernance", a-t-il souligné.
"A cet égard, la célérité, l’efficacité et la transparence requises sont tributaires du niveau de compréhension et de respect, par chacun des intervenants, des procédures mises en place et des délais impartis pour leur exécution", a ajouté Seydou Guèye.
Il affirme qu’"il a été démontré que les marchés publics sont des outils privilégiés de développement", en Afrique en particulier, le volume des marchés engagés annuellement représentant "un peu plus de 50 milliards de dollars US, soit près de la moitié du montant total des importations annuelles" du continent.
"Au Sénégal, a fait observer M. Guèye, il n’échappe à personne que la commande publique porte sur des sommes énormes, estimées à un peu plus de mille milliards annuellement".
Mercredi 18 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :