SEYDI GASSAMA: "La main de Macky Sall est derrière le dossier de Barthélémy Dias"


 "Barthélémy Dias, Amnesty International lui a rendu visite en prison à Rebeuss quand il a été placé sous mandat de dépôt pour le meurtre de Ndiaga Diouf. Moi-même et un collègue venu de Paris. Il était soumis à un régime de rigueur qui nous semblait totalement injustifié. A l'arrivée du Président Macky Sall au pouvoir, il est sorti de prison (liberté provisoire ? contrôle judiciaire ?) et est élu député sur la liste de la Coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar. Quatre ans plus tard, alors qu'il est en rupture avec la Coalition au pouvoir, la justice réactive l'affaire.
Il est difficile de ne pas voir la main du PR Macky Sall, celui qui active certains dossiers et laisse d'autres dans les tiroirs, derrière ce soudain rebondissement de l'affaire Ndiaga Diouf, tout comme l'affaire Abdoul Mbaye, ancien Premier Ministre entré en dissidence, qui est en train de prendre une tournure inquiétante.
La justice doit faire la lumière sur le meurtre de Ndiaga Diouf, mais en toute indépendance, sans interférence politique."
Seydi Gassama
Jeudi 20 Octobre 2016
Dakaractu




1.Posté par Coulibaly adama le 20/10/2016 23:50
c'est triste pour le Sénégal le Mr Amnesty il faut penser tgv C'estmC'estmm p

2.Posté par Coulibaly adama le 20/10/2016 23:53
c'est triste pour le Sénégal le Mr Amnesty il faut penser à la famille du défunt ndiaga Diouf oubien vous de la politique c'est honteux

3.Posté par maniocou le 20/10/2016 22:25
ces personnes comme Seydi Gassama prennent les Sénégalais pour des ignorants.Comment une organisation de droit de l'homme peut s'ériger en bouclier contre un acte ayant entraîné mort d'hommes.
Justice doit être rendu pour la famille de Ndiaga diouf et pour le peuple Sénégalais en toute indépendance voilà le discours que l'on attend de vous.
Vos prises de position sont nullement objectives encore moins légales et je crois qu'il serait tant au Sénégal que l'on arrête ces lobbyistes qui n'ont foi en rien sinon que les poches au même titre que les politiciens q'eux mêmes décrient leurs agissements.
c'est dommage que la presse participe à la promotion de ces gens qui prônent des valeurs au gré des circonstances avec des arguments fallacieux et subversifs.Cela doit cesser car ce pays mérite plus mais faudrait t'il que nous Sénégalais sachions ce que nous voulons.WASSALAM

4.Posté par Sidiki Diouf le 21/10/2016 09:03
Seydi gassama , tu depasses les limites . Comment peux tu être plus opposant que les opposants politiques.
Que je sache les droits de l'homme c'est pour tous mais tu sembles être toujours contre le president et toujours d"'accord avec l'oppostion

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016