SERIGNE SAM BOUSSO : « L’école pèche en méconnaissant nos valeurs…Un élu ne doit pas penser qu’il est au dessus des mandants »


« Enjeux d’un meilleur ancrage socio-culturel de nos politiques publiques, le modèle des grandes figures religieuses musulmanes » …Voilà qui a été le thème de la quatrième conférence proposé par le comité d’organisation du Laylatoul Qadr que dirige Serigne Abdou Lahad Mbacké Gaïndé Fatma. 
Les échanges qui ont eu pour cadre la concession de Sokhna Maïmouna Mbacké, ont permis au conférencier Serigne Sam Bousso de lister les maux dont souffrent les politiques publiques dans les domaines de l’éducation, de la justice, de l’économie etc… 
Réservant une part importante de sa communication à l’éducation, le chercheur a déclaré que l’école Sénégalaise est en déphasage avec les aspirations des populations pour lesquelles cette école a été créée. « L’école ne prend pas en compte nos valeurs. L’offre et la demande ne sont pas en adéquation. Les populations ne sont pas satisfaites par ce que propose l’école classique. » Abordant la question de la qualité des enseignements-apprentissages de mise, Serigne Sam Bousso préférera parler d’échec patent. « Le contenu laisse beaucoup à désirer. »  Pire, fulmine-t-il, « le marché auquel est destiné le produit de cette école, n’est jamais satisfait de ce produit et, se trouve généralement obligé de lui octroyer une formation », afin de lui procurer une certaine aptitude, une certaine qualification. Pour lui, l’école n’a pas été façonnée suivant nos valeurs, nos aspirations et notre architecture sociale.
 
Par rapport à la pratique de la politique, Serigne Sam a déploré le fait que la religion et ses valeurs ne soient jamais convoquées pour éclairer certaines politiques. « La corruption est l’une des conséquences de telles omissions » dira-t-il, à ce propos. Il invitera les élus à cesser de penser qu’ils sont meilleurs ou plus importants que leurs mandants.
 
La fondation « Massalikoul Jinan » de Mbacké a été choisie pour être la marraine de cette quatrième conférence. Plusieurs dignitaires mourides ont honoré de leur présence la rencontre. Il sagit notamment de Serigne Cheikh Aliou Mbacké, de Serigne Khadim, commissaire adjoint au pèlerinage à la Mecque, Serigne Modou Abdou Woudôd Mbacké, Serigne Abô Mbacké Ibn Serigne Fallou Asta Dièye de Darou Moukhty etc…

Dimanche 26 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :