SERIGNE MODOU BOUSSO DIENG : « Aucun patriote n’a le droit d’ignorer l’appel au dialogue! »


Se glorifiant de l’idée émise par le Président Macky Sall de s’ouvrir au dialogue, Serigne Modou Bousso Dieng, dont la formation politique (Union des groupes patriotiques Touba) sera vieille de 3 ans le 14 mai prochain, déclare ne pas comprendre la position de certains leaders politiques Sénégalais. « Aucun patriote n’a le droit d’ignorer cet appel au dialogue. Aucun patriote ne doit refuser le dialogue, quel qu’il soit, dès l’instant que la concorde nationale est au bout. La concertation est nécessaire dans toute entreprise », dira-t-il. 
Le chef religieux qui revendique son appartenance à l’opposition, malgré son récent soutien au Président Sall lors du référendum, martèle qu’aucun défi ne sera relevé sans échanges et débats. Toutefois,  il estime que la dialogue gagnerait à davantage être « inclusif et ne pas intéresser la seule classe politique qui est largement minoritaire dans le pays. » Ainsi appelle-t-il, la classe politique, la société civile, les chefs religieux et coutumiers à s’impliquer individuellement et collectivement pour la réussite des échanges. « Je demande aux Khalifes Généraux de manifester leur intérêt pour estampiller de leur légitimité l’initiative. »
 
Le coordinateur de la confédération internationale des familles religieuses d’inviter ses pairs à répondre sans états d’âme. « L’acceptation de participer ne doit pas être assujettie à des conditions. L’apaisement de la vie politique et sociale doit mériter un certain sacrifice. Je compte prendre langue avec les opposants qui ont affiché des positions réfractaires. » 
 Sur son avenir politique, Serigne Modou Bousso Dieng, qui a décidé de prolonger son séjour à Touba pour 6 mois encore déclare poursuivre son travail de massification de sa base en essayant de conquérir l’électorat mouride. Il est resté silencieux sur véritables raisons de sa nouvelle dynamique.
Samedi 7 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :