SERIGNE MBAYE LONGHOR : « Un conseil supérieur Islamique pour réconcilier les deux grands Serigne Dakar, Khalifa Niass et Sidy Lamine »


Chef religieux à Touba et initiateur de « la journée de prières et du savoir », Serigne Mbaye Longhor est d’avis que l’Islam Sénégalais a pris le pas sur «  le néocolonialisme ». Un néocolonialisme traduit en actes par des «  adeptes des enseignements de Jules Ferry » qui ont vainement tenté de diviser les confréries du Sénégal. 
Ainsi a-t-il préconisé la mise en place d’un conseil supérieur Islamique.  « Aujourd’hui, nous pouvons être fiers de nos chefs religieux qui ont bravé et dominé les manipulations. Notre objectif a été atteint. Le symbole de cette réussite est le fait que les musulmans aient pu célébrer la fête de l’Aïd-el-fitr. La présence de la délégation envoyée par Serigne Moustapha Sy est suffisante pour montrer que le dialogue confrérique est réel entre mourides et tidianes. Nous avons voulu matérialiser l’appel de Serigne Sidi Mokhtar Mbacké qui avait invité les musulmans à être un et indivisible ».




Ce conseil supérieur Islamique aura comme tâche première de réconcilier les 2 Grands Serigne de Dakar. « Voilà une situation que nul de devrait laisser prospérer. Nous avons l’obligation de le faire ». Serigne Mbaye Longhor de ranger dans le même ordre d’idées une autre réconciliation qui devrait avoir lieu entre Sidy Lamine Niass  et Ahmed Khalifa Niass. « Plusieurs personnes sont identifiées à ces deux personnalités. Par conséquent, nous devons aussi travailler à passer l’éponge sur leurs divergences ».




Abordant le sujet des daaras et la décision du Président Sall de retirer des rues les enfants, le chef religieux s’est offusqué de la méthode empruntée. « L’Etat devrait être capable de distinguer ceux qui exploitent les enfants et ceux qui leur enseignent le Coran. Plusieurs de ses daaras ont formé ceux sur qui le pays compte le plus ». Pour lui, le terrorisme est créé par l’occident avec la complicité des wahhabites. En Islam, se tuer et tuer est répréhensible. Ce que font les terroristes est par conséquent contraire à la religion. Nous préconisons la création d’un Conseil supérieur Islamique pour créer un Etat fort à l’image de celui qui a été mis en place par Thierno Souleymane Baal ».
Vendredi 15 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :