SERIGNE MAME BARA MBACKE SOLENNEL : « L’économie de ce pays basculera dès que… Les daaras ne produiront jamais de terroristes… Nous payons les frais de…»

Fils de Serigne Moustapha Abdou Aziz Mbacké et petit-fils de l’actuel Khalife Général des Mourides, Serigne Mame Bara Mbacké est un chef religieux au propre sens du terme. Dans les daaras et dans les champs comme recommandé par son grand-père, le jeune Mbacké-Mbacké ne décolère pas lorsque l’opprobre est jeté sur les daaras et sur leurs produits.

Dans cette interview accordée à Dakaractu, il jure la main sur le cœur que l’économie du Sénégal basculerait vers la déchéance si les « ndongos daaras » n’y intervenaient plus, revient sur les attentas du 11 Septembre aux Etats-Unis, avant de donner son point de vue sur le terrorisme et sur le port de la burqa. Pour lui, le terrorisme est un mal que ne sera jamais exorcisé en dehors des écoles coraniques. Il répond aux questions...


SERIGNE MAME BARA MBACKE SOLENNEL : « L’économie de ce pays basculera dès que… Les daaras ne produiront jamais de terroristes… Nous payons les frais de…»
Qui est Mame Bara Mbacké ?

C’est un disciple de Serigne Touba qui a choisi de servir l’Islam à travers les daaras. Nous sommes certes issu de la grande famille du Cheikh, mais nous vivons cette appartenance privilégiée avec philosophie. Nous restons attachés aux valeurs qui fondent le mouridisme qui nous impose un certain comportement,  un respect scrupuleux des ndiguëls du Khalife Général des Mourides et de ceux de mon guide spirituel et grand frère, Serigne Abdou Aziz Mbacké Moustapha Darou Tanzil. Nous avons pour ambition de former les jeunes Sénégalais qui développeront le Sénégal. 190 jeunes Sénégalais ont maitrisé à nos côtés le Saint Coran depuis 2002. Nous ne nous en glorifions pas. Nous rendons juste grâce à Dieu. Nous sentons que 190 Sénégalais ont été épargnés de l’ignorance, ont été extirpés de griffes du terrorisme et ont été aidés à servir leur pays. Rien que pour cela, nous continuerons à persévérer.


Vous pensez que les daaras sont vraiment utiles ?

Vous pensez-vous qu’ils devraient disparaître ? Qu’ils n’ont aucune utilité ? Pour ce pays et pour le monde, les daaras sont indispensables. Les villes religieuses que vous fréquentez et que vous adorez furent toutes des daaras. Touba, Tivavouane, Ndiassane, Médina Baye, Yoff etc…Ce sont ces daaras qui ont permis au Sénégal d’avoir cette stabilité sociale, économique et politique. Les discours de nos pères et grands pères résonnent encore dans nos oreilles et nous rappellent nos origines, nos devoirs. Dieu nous enseigne dans le Coran que l’ignorance est la mère des vices. Nous avons une obligation d’éduquer et d’instruire nos enfants pour devenir indépendants psychologiquement, culturellement, économiquement… Cette aliénation multiforme dont nous sommes victimes est la résultante du manque de considération manifesté vis-à-vis des daaras. Ils sont considérés comme des écoles réservées aux populations économiquement limitées et catégoriellement reléguées au second plan.


Mais oui et c’est parce que les daaras n’ont aucune influence sur la vie active du pays

Et c’est à tort que vous le dites. Ce pays ne fonctionnera jamais comme souhaité tant que les daaras n’auront pas fonctionné de manière convenable. L’économie de ce pays basculerait dans la déchéance si les produits des daaras n’y intervenaient plus. C’est nous qui détenons cette économie. Allez voir dans tous les secteurs de la vie réellement porteurs de dividendes, c'est-à-dire, au niveau de l’agriculture, de l’artisanat, du commerce intérieur comme international, la puissance financière des Sénégalais de la diaspora issus pour l’essentiel des écoles coraniques et vous verrez de quoi nous parlons. Au Sénégal, le riz, l’arachide… sont les principales denrées sur lesquelles notre économie repose et vérifiez. Vous vous rendrez compte que les personnes qui  travaillent sont formées par des « Serigne Daara ». Les daaras forment des personnes mentalement équilibrées et physiquement performantes. Ne pensez pas que nous sommes des illettrés. Dans cette école que j’ai créée, les enfants travaillent avec des tablettes. Ils ont de l’électricité et ils sont médicalement traités par des professionnels. Ils n’ont rien à envier aux élèves des autres écoles du pays parce que nous pensons que celui qui apprend le Coran mérite plus que n’importe qui de naviguer dans un environnement sain et approprié. Ils ont logés et bien nourris. Chaque salle et chaque compartiment de l’établissement est de muni de caméras de surveillance. L’Islam ne mérite-t-il pas tous ses efforts ?

Oui, mais c’est l’Islam aussi la religion de référence des terroristes

Certes, mais jamais vous n’entendrez que tel Islamiste Sénégalais est issu d’un daara. C’est la solution d’ailleurs. Pour exorciser ce mal qu’est le terrorisme, il faut donner la part belle aux daaras. Je me trouvais à l’université de Columbia aux Etats-Unis lorsque les deux tours jumelles de World Trade Center croulaient suite aux attentats. Mais j’ai compris que les musulmans Sénégalais n’ont rien à envier aux musulmans du reste du monde. Un enfant qui n’est pas solidement formé sur le plan de la religion peut, à n’importe quel moment, tomber sous le charme des terroristes. C’est cela la réalité. Nos enfants ne seront jamais fascinés par ce discours qui est tenu et qui détourne les consciences. Nous avons méprisé la voie tracée par nos ancêtres et par l’Islam, nous en paierons les frais. Le meilleur d’entre nous, c’est celui qui a appris et qui enseigne le Coran. C’est dommage que les priorités aient été situées ailleurs. 

La burqa… vous pensez qu’il faut l’interdire au Sénégal ?

Oui, absolument. L’Islam n’a jamais demandé aux femmes de se voiler intégralement. La situation, telle qu’elle est, justifie que les visages des gens soient en permanence distinguables. C’est pourquoi je dis qu’il y a un problème de formation religieuse. Ceci ne devrait même pas constituer un débat. Tant que ce qui est demandé n’est pas contraire aux recommandations de Dieu, nous acceptons de nous plier. Et là, ce n’est pas le cas.


Votre daara ?

Il s’appelle « Khidmatoul Khadim ». Il a été fondée en 2002 sous le ndiguël de Serigne Saliou Mbacké et sous le contrôle de mon chef religieux et grand frère, Serigne Abdou Aziz Moustapha. Il n’y avait que 7 élèves et le travail se faisait dans deux classes en paille. Aujourd’hui, nous avons deux bâtiments et 190 élèves ont déjà maîtrisé le Saint Coran. Les enseignants sont issus de familles bien connues. Leurs ancêtres ont servi Serigne Touba. Samedi prochain, d’ailleurs, les enfants vont réciter le livre saint...

SERIGNE MAME BARA MBACKE SOLENNEL : « L’économie de ce pays basculera dès que… Les daaras ne produiront jamais de terroristes… Nous payons les frais de…»

SERIGNE MAME BARA MBACKE SOLENNEL : « L’économie de ce pays basculera dès que… Les daaras ne produiront jamais de terroristes… Nous payons les frais de…»

SERIGNE MAME BARA MBACKE SOLENNEL : « L’économie de ce pays basculera dès que… Les daaras ne produiront jamais de terroristes… Nous payons les frais de…»

SERIGNE MAME BARA MBACKE SOLENNEL : « L’économie de ce pays basculera dès que… Les daaras ne produiront jamais de terroristes… Nous payons les frais de…»


Jeudi 19 Novembre 2015
Dakaractu




1.Posté par bijou le 19/11/2015 18:02
A vous les adeptes du massage.
La bombe malienne vient de faire son atterrissage a Dakar.
Une seule adresse , une seule destination .
Ne vous la faites pas racontez,courez, courez,
770617842/773882184

2.Posté par b mb typ le 20/11/2015 01:28
waw yawdé yangi sagual sa mame bouko gnépa défoone kouné fanga mané ngafaye lehueyeul samame laguey bou séla kena douniou yabe yalla nalla samame diapalé té mousal leu thi am ndok

3.Posté par mafane le 20/11/2015 10:53
Serigne maame bara mbacke VOUS AVEZ FAIT UN LAPSUS EN DISANT PARLANT DES FAMILLES RELIGIEUSES QUE VOUS ADOREZ DANS VOTRE DISCOURS VOUS FAITES UNE GROSSE ERREUR ET CECI MONTRE VOTRE COMPORTEMENT ET ATTITUDE VIS A VIS DES SÉNÉGALAIS RECTIFIEZ VOUS! VOUS FAITES ERREUR /ON NE DOIT ADORER AUCUN MARABOUT QUI QU'IL SOIT ON DOIT ADORER DIEU SI VOTRE DAARA A POUR VOCATION DE FAIRE ADORER A VOS TALIBES LES MARABOUTS MOURIDES MBACKE OU LE FONDATEUR DU MOURIDISME FERMEZ LE CE QUE VOUS AVEZ DIT VIENT DE VOTRE SUBCONSCIENT J'AI TOUJOURS DIT ET JE DIRAI TOUJOURS QUE NOTRE INDÉPENDANCE SPIRITUELLE N'A PAS DE PRIX .ALLEZ DANS LES PAYS ANGLOPHONES D'AFRIQUE VOUS Y VERREZ UN ENSEIGNEMENT RELIGIEUX POUR LES MUSULMANS ISLAMIC RELIGIOUS KNOWLEDGE QUI Y BRISE TOUTES LES CHAINES DE L'ESCLAVAGE LA JIHAD POUR L’INDÉPENDANCE SPIRITUELLE PACIFIQUE PAR LA CONNAISSANCE ISLAMIQUE SAINE LIBRE INDÉPENDANTE HUMAINE EST RECONNUE PAR TOUS LES GRANDS THÉOLOGIENS DE L'ISLAM TOUS CES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES ISSUS DE CES DAARAS GUIDÉES PAR DES CHEFS RELIGIEUX NE FAIT QUE LES RENDRE DÉPENDANTS ÉTERNELLEMENT IL NE SUFFIT PAS DE MÉMORISER LE SAINT CORAN IL FAUT LE COMPRENDRE ET ENSUITE LIRE ET APPRENDRE TOUS LES HADITHS AUTHENTIQUES POUR ÊTRE A L'ABRI DES MANIPULATIONS BEAUCOUP DE SÉNÉGALAIS RÉCITENT PAR CŒUR LE CORAN MAIS SI VOUS LEUR DITES DE VOUS TRADUIRE EN FRANÇAIS OU EN WOLOF LA FATIHA ILS NE LE POURRONT PAS IL NOUS FAUT IMPÉRATIVEMENT INTRODUIRE CET ENSEIGNEMENT RELIGIEUX POUR LIBÉRER LES SÉNÉGALAIS ET LES POUSSER A ADORER DIEU ET DIEU SEUL ET NON DES MARABOUTS ET LEURS DESCENDANTS CETTE PUISSANCE ÉCONOMIQUE DONT ON PARLE DURANT ET APRÈS LES MAGALS NE M'IMPRESSIONNE GUÈRE uN ESCLAVE SPIRITUEL RICHE MILLIARDAIRE RESTE TOUJOURS UN ESCLAVE DEVANT MOI JE NE L'ENVIE PAS MAIS J'AI PITIÉ DE LUI TOUS CES MARABOUTS QUI EXPLOITENT DES INNOCENTS POUR LEUR SOUTIRER DES SOUS RENDRONT COMPTE A DIEU LE JOUR DU JUGEMENT DERNIER SUR LA FAÇON DONT ILS ONT GÉRÉ CEUX QUI LES SUIVENT PAR IGNORANCE MYSTIFICATION OU ENVOÛTEMENT PAR LA MAGIE

4.Posté par @mafane le 20/11/2015 14:36
MAFANE ya soffff !!!
Vraiment kou soffff ngeu té niakeu khorom..
Hypocrite de complexé va !!!
kéneu khamoul li ngén beugg
Di diaay intello alors que tu n'as riennnn compris, tu comprends tout de travers !
Juste une petite question qu'est ce que tu as fais pour ta religion?? non dis moi qu'est ce que tu as fais pour ta famille??????

Par ailleurs bonne continuation M. Mbacké !!!!

5.Posté par mafane le 20/11/2015 18:30
Celui qui a une mentalité d'esclave peut être arrogant car il sent in confort dans son etat piteux d'esclave ceci tous les psychogues et psychiatres le savent il vous faut une therapie pour vous separer de vos bourreaux en gants pour etre croyant enDieu En mauritanie ce sont les khartanes qui persecutent leurs frere noir aux usa les noirs americains à la mentalité d esvlave soumis aux blancs americains persecutent les noirs de la diaspora les officiers senegalais à West point pour un stage vous le diront comme les noir non mauritaniens en mauritan,ie la liberté n'a pas de prix Croyez en Dieu Je vais au delà de ma famille je veux une liberté à tous les senegais Dieu paerle à ceux quireflechissent par eux même et non aux gens pour qui on refléchit qui obeissant à des ndigueuls humains laissant les in,jonctions divines
à côté

6.Posté par mafane le 20/11/2015 18:34
un esclave est un esclave et il se battra contre tous ceux qui voudront le libèrer de sa condition par arrogance et parfois avec violence les faits sont têtus pensez à l histoire de medinatou salam




Dans la même rubrique :