SERIGNE AHMADOU RAFA’I, IMAM ET FILS DE SERIGNE FALLOU : « Que les chefs religieux boudent les ministres, députés défenseurs des homos ! Si les moutons pratiquaient l’avortement médicalisé »


SERIGNE AHMADOU RAFA’I, IMAM ET FILS DE SERIGNE FALLOU :  « Que les chefs religieux boudent les ministres, députés défenseurs des homos ! Si les moutons pratiquaient l’avortement médicalisé »
Imam d’une mosquée à Touba, Serigne Ahmadou Rafa’i, par ailleurs fils du deuxième Khalife Général des Mourides, vient de livrer sa position par rapport au débat sur l’homosexualité, à l’avortement médicalisé et à la planification familiale. Il a invité les chefs religieux à prendre leurs responsabilités et à bouder ministres, députés, défenseurs de ces pratiques.
 
Connu pour son franc parler, Serigne Ahmadou Rafa’i Mbacké n’a pas raté son sermon du vendredi pour dire ses quatre vérités par rapport aux débats agités à travers par la presse, notamment celui de l’homosexualité. Le fils de l’ex-Khalife Général des Mourides est viscéralement éprouvé, dit-il, par ce phénomène qui gagne du terrain. Le chef religieux de dire d’emblée que la responsabilité de ses pairs est immense et ils en répondront devant Dieu. « Le silence des religieux est aussi coupable que l’acte criminel des égarés. Les Chefs religieux devraient désormais prendre sur eux-mêmes des mesures. D’abord, ils devraient fermer la porte aux personnes, fussent-ils des ministres ou des députés, qui soutiennent les homosexuels. Ils doivent leur refuser l’hospitalité, les chasser quand ils viennent leur rendre visite et même se débarrasser du sable foulé par les pneus de leurs véhicules et jeter à la poubelle leurs dons et cadeaux qu’elles leur proposent. Ils doivent protester contre la nomination de ministres réputés proches des homosexuels. Ils ne doivent  pas marchander leur silence. » 
Serigne Ahmadou Rafa’i Ibn Serigne Fallou de poursuivre son speech : « Deux hommes ne feront jamais des enfants. Deux femmes aussi ne pourront jamais y parvenir. Alors pourquoi laisser ce phénomène prendre des ailes dans un pays où il y a un pourcentage aussi important de croyants. L’Etat a dit clairement qu’il ne peut juger les homosexuels. L’Islam les a jugés. Ces gens ne méritent pas de vivre. Les Ong ne ménagent aucun effort pour les protéger. C’est de la même conviction que devraient s’armer les musulmans. Il n’y a que les peureux  qui disent que le jihad est révolu. Ce n’est pas nouveau ce phénomène, mais seulement, les choses ont semblé prendre de nouvelles tournures. En Europe, les interdits sont évités à cause des caméras surveillance. Les vrais croyants n’ont pas besoin de caméras de surveillance pour s’interdire certains comportements et certains actes. Ils sont toujours les mêmes, justes à tout moment, partout où ils se trouvent ».
 
Serigne Ahmadou Rafa’i sur l’avortement médicalisé
Pour le Mbacké-Mbacké, les autorités savent bien jouer avec la foi des musulmans. Elles réussissent dans leur manège. Cela est dû, notamment, confie-t-il, grâce à la connivence de certains religieux. « Ils se sont attachés les services de chefs religieux chargés de légitimer cet acte. La naissance d’un fils incestueux est généralement l’argument brandi. Ces gens, ne savent-t-ils pas que l’Islam a déjà réglé cette question. Si les moutons pratiquaient l’avortement médicalisé, aujourd’hui, ils ne pourraient se gratifier de la chair de ces bêtes. La planification familiale rente dans ce même ordre d’idées ». Le religieux de terminer son discours par déplorer le manque d’éducation de base des jeunes. Il dirigeait la prière du vendredi à Touba Aliyah...

Samedi 23 Janvier 2016
Dakaractu




1.Posté par mohamad tourè le 24/01/2016 16:46
bou serigne si mélon niyaw senegal diam kanam wallahi fou dague dioté nga wakhko

2.Posté par Dr Djinne le 24/01/2016 17:12
Et toc ! Pas des commentaires autorisés à cette publicité payante !!!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016