SENEGAL-MAGAL-CEREMONIE-APPEL Serigne Sidy Mbacké préconise le bannissement des polémiques pour la stabilité du pays


SENEGAL-MAGAL-CEREMONIE-APPEL  Serigne Sidy Mbacké préconise le bannissement des polémiques pour la stabilité du pays
Le Khalife général des mourides, Cheikh Sidy Makhtar Mbacké, à appelé mercredi à Touba (Centre), l’ensemble des Sénégalais à éviter les polémiques en cultivant davantage la paix, en vue de maintenir la stabilité du pays. "A ses concitoyens, le Khalife général des mourides lance un appel afin de cultiver la paix et de maintenir la stabilité du pays (…), d'éviter les polémiques et la zizanie entre eux et se consacrer au travail et d'en faire un sacerdoce", a dit Serigne Bassirou Abdoul Khadre, son porte-parole, lors de la cérémonie officielle marquant la clôture de la 118ème édition du Magal.
Cette rencontre est une occasion, pour le Khalife général des mourides, Cheikh Sidy Makhtar Mbacké, de délivrer son message traditionnel à l'endroit des fidèles mourides, de l'ensemble des Sénégalais et surtout de l'Autorité politique.
Cheikh Sidy Makhtar Mbacké a ensuite invité les Sénégalais à bannir les gaspillages, faisant valoir que "le seul moyen de développer un pays réside dans l'ardeur au travail, suivant les principes d'intégrité et de rectitude".
Dans une allocution lue en arabe et en wolof, le porte-parole du Khalife de la communauté mouride a insisté sur la nécessité d'opérer un retour vers Dieu, en revisitant les textes saints. "Toutes les crises morales et spirituelles, auxquelles le monde est en proie, procèdent de la relégation des enseignements de l'Islam au second plan", a-t-il souligné.
C’est pourquoi, a poursuivi Serigne Bassirou Abdoul Khadre, le Khalife exhorte les dignitaires religieux à s'investir davantage dans l'édification des écoles coraniques (daaras) et dans l'enseignement des préceptes islamiques aux jeunes.
S'adressant aux différents chefs religieux du pays, le petit-fils de Cheikh Ahmadou Bamba à insisté sur l'unité des Musulmans, dans le but "de se constituer en bouclier contre les agressions provenant des ennemis qui visent à corrompre la foi des Musulmans à travers des écrits et des paroles portant atteinte à notre prophète Mouhammad".
Le Gouvernement était représenté par le général Pathé Seck, ministre de l'Intérieur, Serigne Mbaye Thiam (Education nationale), Cheikh Bamba Dièye (Communication, TIC et Economie numérique), Mariama Sarr (Famille), Abdou Latif Coulibaly (Bonne gouvernance et porte-parole du Gouvernement).
Khadim Diop, ministre chargé de l'Aménagement des zones inondées, Mor Ngom, Directeur de cabinet du président de la République, Seynabou Touré, ministre délégué chargé des Sénégalais de l’extérieur, Pape Diouf, ministre de la Pêche, Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Energie, entre autres officiels, ont pris part à la cérémonie officielle.
Des délégations religieuses, venant des autres confréries du Sénégal et de l'étranger, des responsables d'organisations islamiques, des dignitaires religieux et une bonne partie du corps diplomatique accrédité au Sénégal ont assisté à cette rencontre.(Aps)
Mercredi 2 Janvier 2013
Dakaractu Redacteur




1.Posté par Orion le 02/01/2013 16:28
En démocratie, les polémiques sont souvent salutaires, voire nécessaires. C'est une bêtise que de vouloir les bannir. Mais la démocratie et le mouridisme...



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016