SENEGAL : Le communiqué du Conseil des ministres


SENEGAL : Le communiqué du Conseil des ministres
Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 26 janvier 2012, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à :  S.EM. Nicolas NORMAND, Ambassadeur de France au Sénégal ;

 M. Saïd DJINNIT, Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies ;  M. Moctar OUANE, ancien Ministre des Affaires Etrangères du Mali ;

 M. Abdelkrim RAGHNI, Président Directeur – Général de Attijariwafabank ;

 M. Doudou Sarr NIANG, Directeur Général de l’Agence de Presse Sénégalaise ;

 Une délégation des Sénégalais de l’Extérieur ;

 Une délégation du CUSEMS, en compagnie du Ministre de l’Enseignement Elémentaire, du Moyen Secondaire et des Langues nationales.

Le Président de la République a informé le Conseil de sa visite à Kaolack où il a effectuée la Ziarra de la famille Niassene. Il a ensuite fait part de la visite de chantier du Mémorial du Joola qu’il a effectuée sur le site de la Corniche Ouest.

Le Chef de l’Etat a également fait part au Conseil de sa volonté de contribuer à faire de l’élection présidentielle de février 2012 l’un des scrutins les plus transparents, les plus réguliers et les plus démocratiques au monde avec la présence d‘observateurs de la Communauté internationale. En tout état de cause, a-t-il noté, ce scrutin sera l`un des plus observés de l`histoire politique du Sénégal.

Il s’est dit conforté dans son option par le travail remarquable déjà effectué dans ce sens et sur son invite, par des représentants de la Communauté internationale en étroite collaboration avec le ministère de l’Intérieur. Aussi, le Président de la République, rappelle-t-il aux partenaires du Sénégal, la nécessité de partager, avec les autorités sénégalaises compétentes, l’information relative au nombre, à la provenance et à l’identité des observateurs.

Il a, en outre, demandé au Premier Ministre de conférer au Ministère des Affaires Etrangères l’habilité pour l’accréditation d’observateurs étrangers tout en encourageant les organisations africaines de droits de l’homme à y prendre part.

Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, exprimé son souhait de voir le vieux port de Kaolack remplir enfin sa vocation de port d’éclatement pour le sud du pays et, au-delà, pour toute la sous-région, afin de permettre à des pays enclavés comme le Mali, le Burkina Faso et le Niger de profiter au maximum des avantages que leur offre cette infrastructure de desserte et d’ouverture. Il a, par la même occasion, insisté sur la modernisation de la ville de Kaolack avec la mise en place d’un système d’assainissement digne de la future vocation régionale de cette cité. Le Président de la République a, à cet effet, donné des instructions au Ministre en charge de la Coopération Internationale et des Infrastructures pour solliciter le Groupe saoudien Bin Laden, qui dispose d’une solide expertise et d’une grande expérience dans ces domaines, afin d’étudier les modalités de réalisation de cet ambitieux projet.

Revenant sur l’audience qu’il a accordée aux représentants du CUSEMS, le Chef de l’Etat s’est dit très sensible à leurs revendications. Aussi a-t-il demandé au Ministre de l’Economie et des Finances de les recevoir dans les meilleurs délais, en vue d’examiner avec eux les solutions idoines à leurs doléances.

Le Président de la République s’est également dit sensible à la situation de l’Agence de Presse Sénégalaise (APS), une structure clé dans le système d’information publique qui mérite une meilleure prise en charge de la part du Gouvernement. Il a, par conséquent, demandé au Premier Ministre de tout mettre en œuvre pour que les moyens sollicités par cet organe soient mis à disposition.

Evoquant la situation de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le Chef de l’Etat a instruit le Premier Ministre de mettre en œuvre un plan de désengorgement des facultés par l’orientation des étudiants vers de nouvelles Universités y compris l’Université des Métiers de Saint-Louis. Il a, à ce sujet, insisté sur l’urgence d’accélérer la construction de l’Université de Diamniado qui va permettre de décongestionner davantage celle de Dakar.

Revenant sur le mouvement de grève des transporteurs routiers, le Président de la République s’est félicité de la façon dont les négociations ont été menées dans un esprit de dialogue et de responsabilité, ce qui a permis de faire triompher la raison sur les passions. Il a, à cet effet, demandé au Ministre en charge des Transports terrestres, d’étudier les modalités d’amélioration de la gestion des gares routières du Sénégal.

Le Chef de l’Etat a, par ailleurs informé le Conseil de la visite qu’il effectuera le jeudi 02 Février 2012, à Tivaouane, dans le cadre de la célébration du Maouloud.

Le Premier Ministre a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à plusieurs personnalités parmi lesquelles : • Monsieur Koffi SAMA, ancien Premier Ministre de la République du Togo, conduisant une mission exploratoire préélectorale de la CEDEAO au Sénégal ;

• Une délégation du bureau de l’Union des Magistrats du Sénégal, conduite par son président, Monsieur El hadji Abdoul Aziz SECK.

 Le Ministre chargé de l’Enseignement Supérieur a fait le point sur la situation dans les Universités, suite à l’audience que le Chef de l’Etat a accordée au Bureau national du Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur (SAES). Il a notamment fait l’état de l’évolution des questions évoquées lors de ladite audience, entre autres : la réforme des titres, la création d’une commission de réflexion sur l’enseignement supérieur, le budget des Universités, la deuxième cité des enseignants, l’indemnité de logement et les paiements en cours. Le Ministre a fait part des dispositions prises par le Gouvernement en vue de la satisfaction diligente de la plateforme présentée.

 Le Ministre de l’Enseignement Elémentaire, du Moyen Secondaire et des Langues nationales a rendu compte de la situation dans les lycées et collèges. Après avoir rappelé les instructions données par le Président de la République en vue de la revalorisation de la fonction enseignante, il s’est réjoui du fait que l’écrasante majorité des syndicats d’enseignants se soient actuellement montrés disposés au dialogue et à la négociation avec le Gouvernement.

 Le Ministre de la décentralisation et des Collectivités Locales, doublé de son statut d’universitaire a salué la rencontre entre le Chef de l’Etat et la délégation du Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur. Il est revenu avec insistance sur l’urgence de la mise sur pied de la commission de réflexion et de prospection sur l’enseignement supérieur en vue de bien mener des réformes concertées au grand profit de l’Enseignement et de la Recherche.

 Le Ministre des Transports Terrestres, des Transports Ferroviaires et de l’Aménagement du territoire a fait le point sur la grève du Syndicat National des Travailleurs du Transport Routier du Sénégal. Tout en se félicitant de la levée du mot d’ordre de grève, elle a rappelé que le Gouvernement a fait d’importantes concessions sur les trois principales revendications de ce syndicat, à savoir :

la baisse du prix du carburant en vigueur depuis le 21 janvier 2012 ;
une réduction de 5%, proposée par les assureurs, sur les tarifs de l’assurance qui n’ont pourtant pas connu de baisse depuis 1994 malgré le nombre de plus en plus croissant des accidents de la circulation ;
la baisse des contraventions policières qui sont ramenées de 6000 FCFA à 3000 FCFA.
Jeudi 26 Janvier 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016