SÉNÉGAL : Compagnie fruitière en haut du panier (Jeune Afrique)


SÉNÉGAL : Compagnie fruitière en haut du panier (Jeune Afrique)
Certes, Barfoots of Botley connaît un bel essor au Sénégal depuis 2006 grâce à son partenariat avec la Société de cultures légumières (publique). Mais, dans ce pays, la filière des fruits et légumes destinés à l’exportation, dans laquelle opère une vingtaine d’entreprises, est dominée par Grands Domaines du Sénégal (GDS). Une filiale de Compagnie fruitière, le numéro deux européen des fruits exotiques, basée à Marseille, en France.

Saison

Dirigé localement par Jean-Christophe Saulay, GDS produit, selon ses propres chiffres, 9 000 tonnes de tomates par an (cerise, grappe et olivette), commercialisées en contre-saison sur les marchés européens sous la marque « Doona ». Mais aussi quelque 1 500 tonnes de maïs doux, pour la même destination.

Avec à sa tête Jérôme Fabre, petit-fils de son fondateur, Compagnie fruitière est présente au Sénégal mais aussi en Côte d’Ivoire, au Cameroun et au Ghana, où elle est notamment active dans la banane. En tout, l’entreprise, qui a enregistré un chiffre d’affaires de plus de 750 millions d’euros en 2014, exploite environ 10 000 hectares sur le continent.

Cap

« C’est surtout grâce à sa propre compagnie maritime, Africa Express Line, qui lui permet d’opérer rapidement des livraisons vers l’Europe que le groupe parvient à être très compétitif », affirme un concurrent au Sénégal. Jusqu’ici, le groupe marseillais était uniquement actif sur le continent. Mais depuis l’arrivée de nouveaux actionnaires dans son capital, en début d’année, il compte mettre le cap sur l’Amérique latine.
Mardi 20 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :