SENBUS : 1857 véhicules renouvelés pour un coût de 41 milliards


SENBUS : 1857 véhicules renouvelés pour un coût de 41 milliards
 La convention liant l’Etat du Sénégal à Senbus Industrie, première usine de montage de bus du pays, a permis de renouveler 1.857 véhicules pour un montant global de 41 milliards de francs CFA, a révélé le directeur général du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD), Alioune Thiam.

‘’Cette convention a permis à la date d’aujourd’hui de renouveler 1.857 véhicules, dont 250 dans les régions de Thiès, Saint-Louis, Louga, Kaolack, Tambacounda et Ziguinchor, pour un montant global de 41 milliards de francs CFA’’, a-t-il précisé.

Alioune Thiam s’exprimait mercredi soir au nom du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Elimane Kane, à la célébration des 15 ans de Senbus Industries.

Selon lui, avec le programme de renouvellement du parc automobile, ‘’l’économie nationale a pu bénéficier d’une plus-value plus importante par rapport à la situation où les véhicules auraient été directement importés’’.

En outre, pour le DG du CETUD, ‘’au-delà des taxes à l’importation, le montage des véhicules au Sénégal a produit des retombées socio-économiques très appréciables’’.

Il a rappelé que les relations entre l’Etat et Senbus Industries ont démarré en 2002 à la faveur d’un appel d’offre international lancé pour la couverture de transport en commun pour le compte de l’Association pour le financement du transport urbain (AFTU).

‘’Cette convention de partenariat public-privé est conçu principalement pour répondre aux soucis de l’Etat d’améliorer le service public de transport en commun en minibus’’, a-t-il précisé.

Mais, ‘’elle vise aussi une plus grande insertion des investisseurs sénégalais dans les activités économiques génératrice d’emplois et de valeur ajoutée par la mise en place d’une véritable industrie ayant vocation à s’étendre dans toute la région’’, a-t-il souligné.

Quant au directeur général de Senbus Industries, Cheikh Sadibouh Diop, il s’est dit ‘’fier’’ d’accompagner le Sénégal dans le renouvellement du transport urbain. Il a révélé que le montage des véhicule a permis de créer 300 emplois directs. Selon lui, la masse salariale a atteint 5 milliards de francs CFA entre 2005 et 2015 pour un volume de 900 millions de personnes transportées.

Mais il estime que des défis restent encore à relever, citant notamment le renouvellement du parc des gros porteurs et du parc frigorifique, mais aussi l’assemblage des tracteurs agricoles au niveau local.

Créé en 2001, Senbus industries est une société de droit sénégalais avec un capital de 2 milliards de francs CFA, dont 7% détenus par l’Etat du Sénégal.

Elle est le partenaire industriel de l’Etat du Sénégal pour le renouvellement du parc de minibus dans la région de Dakar, mais aussi pour l’acquisition de véhicules pour le transport interurbain et le transport urbain dans les capitales régionales.

C’est le 11 février 2009 qu’un protocole fut signé avec le ministère des Transports, le ministère des Finances et le CETUD.
Vendredi 1 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :