SEMINAIRE BBY : « au Sénégal nous passons tout notre temps, toute l’année à faire la fête! » Macky Sall dixit


SEMINAIRE BBY : « au Sénégal nous passons tout notre temps, toute l’année à faire la fête! » Macky Sall dixit
Le chef de l’Etat Macky Sall qui a présidé ce matin l’ouverture du séminaire « Benno Bokk Yakaar » a, après avoir fait ressortir quelques aspects techniques du Plan, Senegal Emergent (PSE), cité quelques politiques sociales qui ont pour vocation de ne laisser personne au bord du chemin.
 Cependant il a tenu à regretter le non changement de mentalité de la majorité des Sénégalais et a appelé au travail.
« Le drame c’est que l’on ne travaille pas assez. Tout le monde exige tout de l’Etat, tout le monde veut consommer et attend tout de l’Etat, mais il faut d’abord que tout le monde se mette au travail et produise les ressources. Et le PSE c’est justement les réformes qu’il faut engager. Nulle part dans le monde, on ne verra un développement fondé sur des rêves. Il y a des gens qui travaillent beaucoup.  Nous devons engager ce combat essentiel pour le changement de mentalité dans ce pays, la vérité c’est que nous sommes des… je ne dirais pas des épicuriens en général, je ne voudrais pas utiliser un terme qui pourrait être mal interprété demain, parce que…nos amis de la presse sont là et je vois déjà les titres de demain. Disons, nous voulons beaucoup d’abondance, alors que nous n'y mettons pas autant d’efforts pour créer cette richesse » avancera-t-il.

« Nous fêtons du 1er Janvier au 31 Décembre »
Le President Macky Sall s’est par la suite appesanti sur la capacité des Senegalais à etre dans une atmosphère festive permanente. Selon lui les Senegalais consomment très mal parce que tout passe dans les fêtes. « Nous consommons très mal aussi ce que nous produisons parce que nous passons tout notre temps toute l’année à faire la fête, les Senegalais si vous voyez la structure de la dépense du 1er Janvier au 31 Décembre, vous voyez que tout ce qui a été produit c’est pour fêter, fête sociale, fête religieuse, fête de je ne sais pas, fête fête…..Ce travail-là il faut que « gneup diapssi », surtout les religieux. En plus de consommer ils tendent la main pour demander encore des ressources. »
 « C’est une invite  à l’ensemble des députés, fonctionnaires, et autorités pour que notre pays puisse faire un bond qualitatif à plus de travail et moins de gaspillage » finira-t-il par dire.

« Nous devons avoir une administration de développement et pas une administration de commandement »

Selon Macky Sall le renforcement du secteur informel est nécessaire pour aider au développement tout en notifiant à ses ministres d’être plus ouverts aux populations. « Il y a une nécessité de renforcer les paysans les pécheurs dans leurs outils de production etc. Pour les enseignants qu’ils forment plus de personnes dans leurs amphis, pour les fonctionnaires il faut qu’ils accélèrent les procédures, que les ministres soient diligents, ils sont au service des populations nous devons avoir une administration de développement et pas une administration de commandement et c’est important pour le changement de «mentalité » dira Macky Sall.
Samedi 18 Octobre 2014
Dakaractu




1.Posté par zk le 18/10/2014 22:20
Le probleme du senegal c'est uniquement son administration. Inefficace, pas sérieuse, mal organisée

2.Posté par rose de cristal le 19/10/2014 06:24
Tiens ... comment se fait-il qu'il n'y ait aucun commentaire !?..

3.Posté par Atypico le 19/10/2014 09:51
Qui a cédé sur les jours fériés devant les religieux , qui construit une autoroute vers Touba pour complaire aux marabouts mafieux de de teritoire hors république, qui laisse les imams de quartiers dicter leurs lois et tympaniser les citoyens qui travallent avec les sonos jusqu'à pas d'heure ? Réponse : un Poltron hypocrite !



Dans la même rubrique :