SCP ÉCUMES : La boîte à lettres de Abdoul Mbaye au capital de 1 million qui a permis de lever... 1,9 milliard de FCfa à la BHS

Pour réaliser son projet immobilier à milliards sur la Corniche Est de Dakar, l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye s’est caché derrière une société boîte à lettres, la société civile particulière SCP ECUMES, créée le 18 septembre 2014.


Selon la fiche de création consultée par Libération, cette SCP a été domiciliée à Amitié 3 villa numéro 4387 sous le registre de commerce Bord case 1936. A la rubrique Dirigeants de la société, bien entendu, il n’y a aucun nom.
Deux mois après, la BHS, banque de l’Etat que Abdoul Mbaye a eu à diriger de 1982 à 1990, accorde un prêt record de 1,9 milliard FCFA à cette société boîte à lettres dotée d’un capital social de 1 (un) million FCFA, libéré en numéraires. 
«Quel citoyen normal aurait pu y arriver dans un délai si record, et pour un tel volume de financement ? », s’indigne une source bancaire interne qui rappelle le rôle statutaire de la BHS de promotion et de financement de l’habitat social pour les Sénégalais ayant des difficultés d’accès à la propriété immobilière, et non de financement de l’immobilier de luxe (le grand luxe) avec des appartements revendus à plusieurs centaines de millions pièce (ceci est un détournement d'objectifs de la part de la BHS, entretenant par ailleurs la spéculation foncière dans la presqu’île de Dakar). 
Ce, au moment où le Président Macky Sall défiscalise totalement la promotion de l’habitat social ? Et de souligner que la mobilisation par le leader de l’ACT de 1,9 milliard des maigres ressources de la BHS «a forcément un effet d’éviction avec comme conséquence la diminution du nombre de nos concitoyens accédant à la propriété foncière. Combien de Sénégalais auraient pu avoir des prêts sociaux pour construire leur propre logement ou, avec très peu de ressources, accéder aux nombreux programmes immobiliers développés par les vaillants promoteurs du secteur privé national. 
Demandez-leur s’ils sont aujourd’hui en mesure de mobiliser 2 milliards en deux mois, à partir d’une boîte à lettres dont le capital social est de 1 million de francs CFA...»
Le même interlocuteur dénonce par ailleurs un détournement d’objectif qui interpelle les services fiscaux.
En effet, le terrain sur lequel les résidences sont construites était un bail attribué à la Fondation Kéba Mbaye pour l’érection de son siège. Or, en un temps record, ce bail a été cédé le 8 avril 2014 pour devenir le Tf 9354 Dakar-Plateau. 
«On crée une boîte à lettres 5 mois après, le 18 septembre 2014, avec 1 million de francs CFA de capital. Parce qu’on a eu, pendant 8 ans, à recruter toute la classe dirigeante de la BHS. On lève 1,9 milliard FCfa auprès de cette même institution financière publique censée financer le logement social, en hypothèque du terrain offert par l’Etat, et on y réalise un programme que l’on revend trois fois plus cher que l’investissement initial. On devient ainsi encore plus riche, à coup de milliards, tout en chantant l’éthique et la transparence à tout va», ironise la même source...
Jeudi 13 Octobre 2016
Dakaractu




1.Posté par barou le 13/10/2016 13:50
..abdoul je te l'avis dit déé ...ils vont te massacrer...tu ne connais pas la puissance d'un ETAT...

2.Posté par Issakha le 13/10/2016 22:56
le PR doit prendre ses responsabilités pour récupérer ce terrain
Cette famille a eu trop de facilités dans ce pays sans jamais servir les intérêts de notre cher pays
Alors Sonko, on écoute, parles nous de ton nouveau ami

3.Posté par Zouave le 16/10/2016 14:36
Alors mon cher ami et frère Sonko, quelle est ta position par rapport à cet état de fait? J'espère que tu nous parleras de celà à moins que tu ne sois actionnaire comme dirait l'autre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :