SCANDALE A SENEGAL HANDLING SERVICE : Une société offshore au cœur des «Panama papers» dissoute après avoir reçu 1,07 milliard depuis Dakar

Libération est remonté à Gabay International Corp, cette société basée au Panama et qui se trouve au cœur de la plainte avec constitution de partie civile déposée contre Mansour Samb, ancien Directeur général de Senegal Handling Service (SHS) et Ousmane Joe Diop, président du Conseil d’administration et actionnaire de la même société. Gabay qui a reçu 1,07 milliard de SHS, est citée dans les «Panama papers». Dissoute quelques temps après ce «paiement» contesté, elle était administrée par un cabinet au cœur de plusieurs scandales financiers.


SCANDALE A SENEGAL HANDLING SERVICE : Une société offshore au cœur des «Panama papers» dissoute après avoir reçu 1,07 milliard depuis Dakar
Comme l'a annoncé Jotay.net, le GIE du personnel de Sénégal Handling service (SHS), composé de 389 membres, a déposé une plainte devant le doyen des juges Samba Sall pour faux, usage de faux, abus de biens sociaux, dépôt de faux bilan et abus de confiance.
La plainte avec constitution de partie civile vise l’ancien Directeur général Mansour Samb mais aussi Ousmane Joe Diop, le président du Conseil d’administration et actionnaire de SHS.
Dans la plainte en question, le GIE (Groupement d’intérêt économique) pointe principalement un décaissement troublant de 1,07 milliard de FCfa en faveur de la société Gabay International Corp.
Selon les plaignants, tout ceci repose sur une mystérieuse convention découverte en 2006. 
Des documents obtenus par Libération jettent encore le trouble sur ce paiement et pour cause. Gabay International Group est citée dans les «Panama papers» qui font suite à la fuite massive de données interne du cabinet Mossack Fonseca logé au Panama. En effet, c’est dans ce paradis fiscal qu’est logé le bénéficiaire de ce montant conséquent.
Mais il y a bien pire. Les fichiers obtenus par Libération renseignent que Gabay international Corp, enregistrée au numéro 49802 du registre du commerce du Panama, a été montée le 8 juillet 2005. Pire, elle a été dissoute peu après avoir encaissé le virement provenant de SHS.
Simple coïncidence ? Qui sont les bénéficiaires réelles de cette société anonyme ? Difficile de répondre à ces questions pour le moment d’autant que jusqu’à sa dissolution, Gabay était administrée par Aleman Cordero Galindo and Lee, un cabinet qui a joué à plusieurs reprises les intermédiaires pour la firme Mossack Fonseca.
C’est le même cabinet qui administrait Menzie Middle East and Africa Holdings, la maison mère de AHS - concurrente directe de SHS - contrôlée depuis le Panama par Bibo Bourgi et Papa Mamadou Pouye. Les dirigeants de ce cabinet traînent une réputation pour le moins sulfureuse. Ils sont suspectés d’avoir aidé Francisco Flores, l’ancien Président du Salvador, à détourner près de 874 millions de Dollars qui ont transité dans plusieurs entités offshore.
Le même cabinet a été rendu, tristement, célèbre par son implication dans du blanchiment d’argent pour l’ancien dictateur chilien, Augusto Pinochet, et ses dirigeants sont considérés comme des «partenaires intermédiaires dans diverses sociétés offshore», selon un rapport de l’ong Grain.
Pire, les dirigeants d’Aleman Cordero Galindo and Lee sont cités dans un scandale sur l’utilisation de sociétés écrans et offshore au Brésil et aux Etats-unis par des entreprises telles que Cisco qui auraient commis une fraude fiscale d’un montant de 735,5 millions de Dollars.
Mercredi 2 Novembre 2016
Dakaractu




1.Posté par DOUL REK le 03/11/2016 01:11
Ousmane Joseph Diop = Homme de paille de Karim Meissa Wade = Blanchisseur d'argent a grande échelle.... :0

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :