SAVEURS ET BEAUTÉS DE L'ISLAM : Clin d'œil soufi par les Nouvelles Technologies ! (par Amadou Tidiane WONE)


Tout être humain est doté d'un cœur, organe central qui impulse la circulation du sang , chargé d'irriguer le corps et de distribuer les nutriments et l'énergie à tous les organes. Outre cette fonction mécanique, le cœur est aussi le siège dédié à la Lumière divine, la Foi. Cette Lumière, consubstantielle de l'âme (autre lumière!) génère et distribue l'énergie spirituelle pour inviter tous les organes à la soumission à Dieu, à la quête de Son Pardon et de Sa Miséricorde. Cette lumière peut faiblir, s'éteindre ou augmenter de luminosité. Elle peut vaciller ou alors irradier le monde entier à l'instar de la Lumière Prophétique et de celles des Saints. Cependant, tout être humain en est doté à sa création . À partir de la naissance, son éclat ou son extinction dépendront du chemin emprunté par chacun. Les rencontres et les épreuves, le Savoir où les ignorances joueront le rôle de filtres positifs ou négatifs. C'est Une Lumière provenant d'un jaillissement Unique mais dont les éclats et la splendeur sont multiples et sans limites spatiales ou temporelles. C'est là un des nombreux mystères du Créateur Unique, Allah,  manifesté dans la multiplicité de ses créatures en quête du retour à leur source originelle. C'est de cette lumière que nous tirons ce sentiment d'éternité qui ne nous fait craindre aucun lendemain jusqu'à celui de notre rappel à Dieu, ce moment où cette Lumière quitte notre corps pour regagner son origine. On appelle cela la mort. C'est pourtant le début de la vraie vie!

Pour toutes ces raisons, le cœur est l'organe vital par excellence: lorsqu'il s'arrête, tout s'arrête. Pour vivre au mieux il faut donc en prendre un soin particulier et, notamment, veiller à sa pureté. Selon le Prophète Mouhammad ( Paix et Saluts sur lui) : " Il est dans le corps un morceau de chair qui, s'il est sain, rend tout le corps sain, mais s'il est corrompu, corrompt tout le corps.  Il s'agit du coeur."  On dirait, avec des mots de notre temps, qu'à l'image de la boîte noire des avions, le cœur est le lieu de stockage de toutes les données d'une vie. Des intentions aux actions, tout y est 

"retraçable". A chacun de gérer ses stocks!



Les lignes qui vont suivre découlent d'une méditation  amusée sur les progrès des Nouvelles Technologies dont la plupart rendent intelligible notre relation de créature avec Notre Créateur. Nous essayons ainsi d'actualiser une certaine compréhension du soufisme islamique, une méthode et un art de vie  qui permettent au croyant d'accéder à des niveaux spirituels de "connexion" avec le divin inénarrables. Cette réflexion est donc en permanente évolution et nécessite des apports et des correctifs que chaque lecteur voudra bien y apporter à la...lumière(!) de son expérience personnelle. 



Je pars de la conviction que le message pré-éternel d'Allah, dont le Saint Coran est la dernière mise à jour terrestre, est intemporel. Son sens profond s'actualise à chaque instant, à chaque époque, car Son Auteur Allah, en est Le Gardien Vivant et Vigilant, en tous temps et en tous lieux. Pour vivre le Coran en ce 21e siècle, il nous faut donc apprendre à le lire et à le comprendre avec les outils et les progrès scientifiques et techniques les plus actuels pour en saisir le miracle si déroutant. 

 

C'est ainsi que l'ordinateur et ses avatars, toutes ces inventions contemporaines qui révolutionnent nos vies, offrent des raccourcis comparatifs passionnants en matière...spirituelle. Jugez-en: l'être humain pour confirmer sa différence avec l'espèce animale a besoin d'un "système d'exploitation" performant. Dans une approche soufie, la  Foi serait le système d'exploitation qui offre à l'homme des capacités et des performances hors du commun. Sous ce rapport, la religion peut-être comprise comme un "logiciel" qui, installé chez l'être  humain, (sur ce système d'exploitation )lui permet de se purifier, d'organiser son existence par une autodiscipline rigoureuse  en vue d'accéder au bonheur ineffable de se "connecter au serveur" divin et devenir ainsi membre du "réseau des soumis", les "muslims". Cette  adhésion ouvre le cœur à un itinéraire vers  Dieu, Allah Soubhanahou WA Taala. Ce trajet est jalonné d'épreuves mais aussi,  et surtout , d'expériences  exaltantes, de sensations innommables, uniques, donc inexprimables! 



Bien loin de la tendance à considérer la religion comme un corset, cette compréhension ouvre une infinitude de possibles, et donne accès à un Univers( www) qui défie la Raison au sens cartésien du terme. La discipline religieuse n'a pour vocation, au fond, que d'agir comme un "pare-feu" contre les pêchés et les transgressions  qui constituent les bogues et autres causes de déconnection du 

" réseau des soumis" . Cette discipline permet l'acquisition de tous les "antivirus" pour défendre et protéger le cœur de l'homme, siège de la Foi, contre les agressions des passions excessives qui sont les outils de corrosion à l'usage de Sheytaan ( le virus suprême! ). La religion et ses pratiques, ses dogmes et sa rigueur, agissent et préviennent contre les attaques des virus de tous ordres avant la contamination finale et irréversible de tout le cœur de l'Homme. Sheytaan, le virus premier et définitif, a pour tragique destinée de tout mettre en œuvre pour affaiblir notre croyance et ainsi nous empêcher d'établir, et de conserver, la connexion au serveur divin. Cette connexion seule nous met à l'abri de ses méfaits et, à terme, nous en sauve! La rigueur du code de conduite de la religion est considérée par certains comme une limitation des "libertés..." Or les interdits de l'Islam, puisque c'est de cette religion que nous parlons ici, s'adressent aux libertinages et non aux libertés. La nuance est de taille car, elle fait la part entre le juste milieu et les excès. Elle donne le pas au spirituel sur le charnel. Elle distingue l'utile du futile, l'essentiel de l'accessoire voire du nuisible.



En Islam, le "mot de passe" pour accéder au premier niveau du "réseau des soumis" à Allah sur cet itinéraire vers le Divin, est la formule de la Chahada qui est « Achhadou an lâ ilâha illa-llâh, wa ashadou ana Muhammad rasûlu-llâh », ce qui veut dire : "Je témoigne qu’il n’y a de Dieu qu’Allah et je témoigne que Mohamed est son messager." Cette phrase est murmurée à l’oreille de chaque nouveau né musulman et à celle de chacun au chevet de son lit de mort. Elle est prononcée au moment de se convertir à l'Islam et, plusieurs fois par jour, par tous les musulmans du Monde. Cette formule illustre le monothéisme absolu, principe essentiel dans l’Islam. Elle est engagement et résolution ! Ce "mot de passe" donne accès à ce que l'on pourrait appeler le niveau un du réseau, celui de la Soumission ou de la Servitude. C'est le pallier dit de l'ISLAM. Ce niveau comporte toutes les pratiques et obligations structurant le culte dû à Allah: les cinq prières quotidiennes, le jeun durant le mois de Ramadan, le Pèlerinage à la Mecque, et le paiement de l'impôt rituel annuel ou Zakat. Le respect scrupuleux de ces pratiques, considérées comme les 5 Piliers et fondements de l'Islam, et dont certaines comportent des clauses dérogatoires selon des circonstances bien précises, permet au pratiquant de discipliner strictement son existence et de purifier son cœur, au point de s'adonner, bien volontiers , à des pratiques supplémentaires par Amour pour Allah et pour Son Prophète.  



L'assiduité dans ces pratiques supplémentaires, et leur multiplication, confortent le cœur de l'aspirant et lui font accéder, par une Grâce d'Allah, au second niveau, celui de la Foi ou Certitude. En effet la Foi, ou IMAAN, est une Grâce divine qui est une réponse positive aux efforts fournis, une récompense et un encouragement à poursuivre le "voyage" . A  ce niveau le pratiquant ressent, en son for intérieur, la présence divine. Il accède à des états et à des émotions qui lui font percevoir son infinie petitesse face à l'incomparable Grandeur d'Allah. Il passe par plusieurs  phases jalonnées d'épreuves qui le poussent à perfectionner son comportement envers Son Créateur, mais aussi vis à vis de ses semblables et puis, enfin, à l'égard de toute la Création. Il franchit ainsi, une par une, les étapes vers la Rectitude , c'est le palier dit de l'IHSAAN ou bienfaisance. L'horizon se précise... Les lumières scintillantes de l'esplanade des êtres perfectibles encouragent l'aspirant à persévérer. Alors, il ne compte plus ni son temps ni ses moyens. Il investit tout son être dans la tension vers Allah avec, en guise de viatique un Amour, pur et sincère, pour le "Prototype" de la perfection humaine, le Prophète Mouhammad ( Paix et Saluts sur lui)... Cet Amour englobe l'aspirant et donne à sa vie tout son sens. Inondé par, et noyé dans cet univers de Paix et de Bien-être ineffable, l'aspirant scrute sans relâche et haletant d'espérance les rivages lointains, mais si proches, de la Plénitude ... Le seuil de l'extinction. Le point de réconciliation du créé avec son Créateur. La reconnaissance de l'aimant par l'Aimé, la Béatitude promise par le Sceau des Prophètes à ses compagnons résolus. Ceux-là qui auront détourné leurs regards des futilités de ce bas monde pour aspirer, de tout leur être, à l'accès au niveau suprême:  la désintégration/intégration du moi en Allah. Cette Grâce du Très Miséricordieux qui transforme en diamant la plus sombre des ferrailles. Cette alchimie qui transmue l'homme, si pauvre et si faible,  en digne vicaire de Dieu sur terre. 



Soumission et Servitude (Islam), foi et Certitude ( Imaan), bienfaisance et Rectitude (Ihsaan)  et enfin Béatitude... Ces étapes jalonnent le chemin ardu du soufisme de l'Islam, une religion si mal comprise et souvent agressée à partir de compréhensions réductrices de sa divine origine . L'Islam est pourtant la seule religion qui reconnaît et confirme toutes les prophéties antérieures ! On se demande, par quels artifices le diable( Iblis ou Sheytaan ) a pu inspirer, à ceux qu'il égare, autant de défiance à l'endroit de la "connexion haut débit et sécurisée" qu'offre le SEUL " fournisseur d'accès agréé" de notre temps, notre bien-aimé Prophète Mouhammad Rassouloulah!!  

C 'est sur ce chemin royal qu'appellent les fondateurs authentiques des voies soufies ou confréries communément appelées Tariqa ( chemin ou voie) . On peut comprendre les fondateurs de ces voies comme des " fournisseurs d'accès ", des prestataires au service du Prophète Mouhammad dont ils sont les relais. Le but initial de ces confréries était d'initier, d'éduquer  et de guider les aspirants sur la voie de la perfection humaine, par une soumission absolue au Créateur de l'Univers, sous la Guidée de Son dernier Envoyé, le Seul Guide qui convoie en toute sécurité ceux qui le suivent vers la Siratal Moustaghim. Cette Voie du retour vers le Paradis d'Allah dont le seul véritable intérêt pour les soufis est qu'il est le lieu de résidence éternelle du Prophète Mouhammad et de ses illustres prédécesseurs. 124.000 Envoyés et Messagers se sont succédés depuis l'apparition du premier homme Adam ( Que la Paix soit sur lui). Lui-même Prophete, il est l'ancêtre de toute l'espèce humaine. Pour ne prendre que les derniers Prophètes et Messagers d'Allah, Moïse ou Moussa, Jésus ou Issa Ibn Mariam, et Mouhammad ( Paix et Saluts sur Eux tous!) la chaîne de révélations d'Allah est UNE et INDIVISIBLE. Ils sont tous frères et il est interdit aux musulmans de faire la différence entre tel ou tel Prophète contre tel autre. 

Mais le virus, Sheytaan, dans sa guerre inlassable contre l'homme inspire et entretient les divergences et la haine dont l'ignorance est la sève nourricière. Sheytaan est le SEUL véritable ennemi de l'espèce humaine. Il faut donc le considérer comme tel ainsi que tous ses partenaires. C'est lui qui attise les guerres et les violences qui détruisent des pays entiers. C'est lui qui inspire les inimitiés au sein d'une famille, d'une entreprise, d'un pays, d'un Continent. Il en est ainsi parce qu'il fut doté de forces spéciales avant sa décadence. Il en abuse aujourd'hui pour prendre sa revanche sur l'homme qui lui a valu cette tragique destinée. Le Coran en rend compte de manière sublime!!!

Pour mieux vivre nos tranches de vie terrestre, il nous faut retrouver la paix des cœurs et le sens de l'écoute et du partage des Savoirs.  «Sont-ils égaux ceux qui savent et les ignorants ? les hommes doués d'intelligence sont les seuls qui réfléchissent.»(Sourate 39 Les groupes (Az-Zumar). Verset 9) 



Amadou Tidiane WONE

woneamadoutidiane@gmail.com
Vendredi 15 Avril 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016