SARAYA : « Je ne peux pas comprendre que des tonnes d’or sortent de nos terres et qu’on ait du mal à nous déplacer aisément » (Sadio DANSOKHO)


SARAYA : « Je ne peux pas comprendre que des tonnes d’or sortent de nos terres et qu’on ait du mal à nous déplacer aisément » (Sadio DANSOKHO)
Reconduit tête de liste du département de Saraya pour le compte de BBY, le député sortant de Saraya (Kédougou), l’honorable député Sadio DANSOKHO par ailleurs président  du conseil départemental, après avoir remercié le chef de l’Etat pour cette marque de confiance a dit  toute sa satisfaction et sa reconnaissance aux populations de Saraya qui ont porté sa candidature. Critiqué pour son « silence » lors  des évènements malheureux qui se sont produit dans le département de Saraya à Khossanto particulièrement, suite à l’assassinat du jeune Yamadou SAGNA, Le député tient à préciser  « que le rôle du député c’est de porter les difficultés auxquelles les populations sont confrontées. Et c’est ce que nous avons fait. Nous avons toujours déploré cette situation qui prévalait dans le département et dans tous les secteurs. Ce n'est pas notre rôle de régler ces problèmes, c’est à l’Etat de le faire mais il nous appartient de les porter auprès du gouvernement et à qui de droit. » Sur ce qui s’est passé à Khossanto, le député rassure et assure qu’il a fait et continué de faire ce qu’il a à faire. En effet, selon lui, « après l’assassinat de Yamadou SAGNA, le jour même je suis allé voir le ministre de l’intérieur et c’est séance tenante que le chef de l’Etat nous a affrété un avion. A la réunion de Saraya des mesures ont été prises et nous sommes en train de suivre l’exécution de ces mesures. » 
Sur le plan de la sécurité « nous allons bientôt inaugurer une brigade de gendarmerie à Saraya, où seront affectés plusieurs agents. Nous avons aussi à Guenedji un poste de police frontalier avec  des militaires qui y sont cantonnés. » Pour ce qui est de la maison du chef de village de Khassanto qui avait été brûlée lors de ces événements, le président du conseil départemental rassure « le chef du village a reçu dernièrement un appui de l’Etat en vivres et les discussions sont en cours pour dédommager les  propriétaires des maisons brûlées. Le préfet du département a  fait l’inventaire de ce qui a été détruit à Khossanto et les informations ont été remontées à qui de droit et nous suivons de près ce dossier. Personnellement, j’ai été voir la première dame qui m’a offert des vivres et des matelas que je vais donner à la famille du chef de village en son nom. » Sur la question du développement du département le président du conseil départemental reconnait  que son département «  est en retard. Mon principal combat c’est le désenclavement de toute la région en général et du département de Saraya en particulier. Je ne peux pas comprendre que des tonnes d’or sortent de nos terres et qu’on ait du mal à nous déplacer aisément. Bembou-Sabodala, ce tronçon doit être goudronné. Cette route c’est notre combat, c’est notre cheval de bataille, c’est une honte pour nous que nous soyons là et que nous n’arrivons pas à nous déplacer correctement surtout en hivernage. » A ce sujet l’honorable député lance un appel aux sociétés minières « c’est vrai qu’elles font beaucoup, dans l’éducation, la santé, mais ce que je demande à ces sociétés c' est de nous aider à désenclaver le département et elles peuvent le faire, elles en ont les moyens et n’ont pas besoin de l’Etat pour ça. Toutes leurs actions doivent tourner résolument vers le désenclavement de Saraya et vers la construction d’infrastructures, telles que le siège du conseil départemental et des communes du département.  C’est un impératif. »
Pour terminer, il invitera tous les maires, tous les responsables politiques et tous les cadres du département à l’unité et à la cohésion...
 
Lundi 12 Juin 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :