SANTE A TOUBA - SADAGA MUTUALISE 200 FAMILLES « Nous voulons à jamais réduire au silence cette opposition bavarde »


« Si j’ai choisi de mutualiser 200 familles avec un objectif de prendre en charge 10 000 familles dans le domaine médical, c’est parce que j’ai compris qu’il était de mon devoir d’apporter ma contribution à l’effort du Gouvernement dans ce domaine. Le Pse n’est pas qu’une abréviation, c’est un programme ambitieux qui est mis en œuvre par un Président de la République ambitieux et qui nécessite de la part de chacun d’entre nous qui sommes ses lieutenants, une contribution personnelle et signifiante », a martelé l’honorable député Abdou Lahad Seck Sadaga. 
A Touba où il avait convoqué les femmes du quartier Guédé, le responsable politique de l’Apr a pris sur lui la responsabilité de payer une partie des frais médicaux de ces dames et de leur progéniture. C’est pourquoi il les a inscrites dans les mutuelles de santé. « J’ai consenti ces efforts  aux noms exclusifs du Président Macky Sall et de la première dame. S’il ne tenait qu’à eux, aucun Sénégalais n’achèterait une seule boite de médicament pour se soigner. Les initiatives prises dans ce sens sont suffisamment éloquentes. Les Sénégalais en savent quelque chose avec particulièrement la couverture maladie universelle, le plan Sésame etc… », a-t-il ajouté. Il rappellera que le Président a fait d’énormes réalisations dans la cité : « il a investi 11 milliards pour l’assainissement de Touba, il va dépenser plus de 400 milliards pour l’autoroute Ila’a Touba, construire un hôpital à 25 milliards, et plusieurs autres projets en cours. »
 
Et si l’opposition se taisait…
L’honorable député de rappeler que la politique n’est plus l’art de parler ou de convaincre, mais le devoir de prendre en charge les préoccupations des populations. « A Touba, aucun député sous le régime libéral n’avait daigné acheter une seule cuillère pour les populations. Ce sont elles qui le disent. Nous avons décidé de dissocier la parole à l’action pour promouvoir cette dernière au détriment du simple bavardage. C’est pourquoi lors du dernier hivernage, nous avons dépensé 25 millions de francs pour des semences. Les remboursements continuent de se faire à l’heure où je vous parle. Nous avons acheté un véhicule pour la grande mosquée de Touba et c’est elle qui transporte les ordures vidées de ce lieu Saint. Nous défalquons de notre salaire une somme que nous donnons aux handicapés. Il faut aller les interroger pour voir. C’est cela être au service des populations », fulminera Abdou Lahad Seck Sadaga. Il accusera une partie de l’opposition d’être à la solde des lobbies maçonniques et homosexuels.
 
Les religieux vont adhérer au projet référendaire 
Faisant le bilan de la récente tournée qu’il a effectuée dans la cité religieuse de Touba, muni du projet de réforme det la Constitution, Sadaga déclare s’être entretenu avec plusieurs chefs religieux, « Ils m’ont tous bien accueilli et bien écouté. Ils étaient prêts à voter Non pour le projet parce que le document continuait de déclarer intangible le caractère laïc. Je suis allé leur montrer que cela a été enlevé par le Chef de l’Etat qui n’a jamais manqué de prendre en considération les préoccupations des foyers religieux du Sénégal », a expliqué la parlementaire. 
Abdou Lahad Seck Sadaga de conclure : « Pour ces chefs religieux, la religion compte beaucoup. C’est pourquoi ils avaient la ferme volonté de mener ce combat que nous partagions avec lui. Mais, il faut remarquer qu’il y a d’autres marabouts politiciens qui continueront ce combat. A ces marabouts, je dis de faire attention parce que nous ne nous laisserons pas faire. »










Mardi 1 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :